RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
29/06/2012

TRANSAT œuvre pour une industrie touristique responsable




En 1980, Trafic Voyages est créée au Québec. Sept ans plus tard, la jeune entreprise spécialisée dans l’organisation de voyage entre la France et le Québec change de nom et devient Transat avant de rentrer en bourse et d’inaugurer sa propre compagnie aérienne. Entreprise ambitieuse, Transat se trouve aujourd’hui à la pointe de la RSE dans le secteur du tourisme où les principes de la RSE peinent à s’imposer.


Un profil :

TRANSAT œuvre pour une industrie touristique responsable
Transat est la maison mère de plusieurs sociétés dont le cœur de métier est d’offrir des prestations touristiques. Particulièrement active dans les Caraïbes et en Europe, Transat conçoit ses prestations dans le respect d’une politique cohérente de RSE. L’entreprise souhaite incarner un tourisme durable qu’elle définit d’ailleurs comme « [se faisant] en harmonie avec la nature, les communautés d’accueil et leurs valeurs, et [conjuguant] des retombées socioéconomiques positives pour les populations locales avec une expérience enrichissante pour les voyageurs ».

Un chantier de RSE :

Industrie prépondérante dans l’économie mondiale, le tourisme est aussi une activité donc l’impact est très fort sur les hommes et les environnements dont il dépend pour fonctionner. Les déplacements humains, la consommation d’eau, la construction associée au tourisme accroissent sensiblement la pression exercée sur les hommes et les environnements qui accueillent les touristes. Pollution, érosion, recul de la biodiversité sont autant de problèmes auquel l’activité touriste conventionnelle contribue et qui paradoxalement nuise à son bon développement. Le tourisme a besoin de l’environnement et des hommes pour opérer. C’est la raison qu’a retenue Transat pour fonder sa démarche de RSE.

Une méthode :

La RSE selon Transat intègre trois dimensions. La première est l’environnement. Il s’agit bien sûr d’une composante fondamentale du métier de voyagiste. Pour l’assumer pleinement, Transat respecte depuis 2003 des règles de gestion du carburant conçue pour en minimiser la consommation.
Le respect des communautés et la protection et des cultures constituent le second axe de l’initiative de Transat. Le groupe se mobilise à cet effet en contribuant aux efforts d’organismes locaux ou internationaux impliqués à l’endroit même des destinations touristiques qu’il dessert. En Bolivie, au Salvador, à Haïti ou encore à Cuba, Transat achemine par exemple gracieusement des médicaments, des ordinateurs pour répondre aux besoins des ONG, des écoles ou des associations oeuvrant dans ces pays.
Enfin, Transat soutient et valorise le potentiel du tourisme en faveur développement en sponsorisant des projets de tourismes durables portés par des collectivités et des organisations à but non lucratif. Cette œuvre de mécénat participe à la dynamique d’évolution des standards touristiques vers des normes plus respectueuses des patrimoines naturels et culturels des pays desservis par Transat.

Du résultat :

Sur le plan environnemental, la démarche de RSE de Transat a débouché sur une plus grande collaboration entre les services et fonctions de l’entreprise. La direction des systèmes d’information joue ainsi désormais le rôle crucial de centralisateur des données sur les consommations d’énergie du groupe, mais aussi sur sa consommation et son utilisation de bien ainsi que leur recyclage.
Par ailleurs, la contribution humanitaire de Transat a permis de mener à bien quelque 7 projets en Amérique latine et en Asie. Bénéficiant notamment aux enfants, ces projets ont été par ailleurs l’occasion pour Transat d’échanger avec des ONG et des organismes mobilisés pour le maintien des conditions de vie et d’apprentissage des enfants dans les pays en développement.
Transat sponsorise également plus d’une dizaine de projets touristiques durables. En Amérique du Nord et du Sud, en Europe, en Asie et en Afrique du Nord ces projets représentent une industrie touristique alternative, socialement et environnementalement responsable. Aussi certains sont-ils devenus des partenaires commerciaux privilégiés de Transat.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche