RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
02/12/2014

Suez Environnement géant français du recyclage




Le PDG de Suez Environnement vient de déclarer que sa société va investir dans des centres de « surtri » en France. Cette décision s’inscrit dans une stratégie plus vaste de positionnement sur le secteur des plastiques recyclés. Preuve, s’il en fallait, que le tri est un secteur à fort potentiel.


Suez Environnement est un des premiers groupes français à avoir compris que le secteur du recyclage était porteur de résultats, tant du point de vue comptable que de celui de l’image d’entreprise. Lundi 1er décembre,  à l’occasion de l’inauguration du laboratoire Plast’lab, le PDG de Suez Environnement, Jean-Louis Chaussade, a déclaré que son entreprise allait investir dans des centres de « surtri » tout en doublant la production de plastique d’ici 2020.
 
« Suez recycle aujourd'hui 135.000 tonnes de déchets plastiques par an dans ses neuf usines européennes et il entend doubler sa production de plastiques recyclés en Europe d'ici 2020. Cette démarche passe par l'innovation permanente des produits recyclés proposés aux industriels et c'est le rôle de Plast'lab, chargé de tester de nouvelles compositions de plastiques » note Le Figaro.
 

Secteur concurrentiel

Plus loin, le quotidien national explique que « l'augmentation de la production de plastiques recyclés passe également par l'optimisation du tri, un sujet qui mobilise depuis quelques semaines beaucoup d'opérateurs ». De plus en plus populaire, les activités de recyclage attirent un nombre croissant d’acteurs qui cherchent à se positionner.
 
Dans ce nouveau secteur très concurrentiel, rapporte BFM TV, « pour atteindre les objectifs, il faut récupérer plus de matières en amont. Suez Environnement mise beaucoup sur une optimisation du tri. Toute la profession s'organise. La semaine dernière, l'éco-organisme Eco-Emballages a lancé l'extension des consignes de tri à l'ensemble des plastiques d'ici 2022. La première étape vise, d'ici 2016, l'extension à 8 ou 10 millions d'habitants supplémentaires, par rapport aux 3,7 millions impliqués dans la phase expérimentale. »
 
Internationalement reconnu dans ce domaine, Suez Environnement se positionne comme un acteur clé pour l’Etat qui, par l’intermédiaire de l’Ademe, a estimé qu’il fallait que 60% des déchets soient recyclés d’ici à 2025.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche