RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
09/11/2012

Solitude: le vrai mal de la société contemporaine?

RSE Magazine



Notre société de consommation n'en finit pas d'exclure les personnes en situation avancée de précarité. En effet, contrairement aux idées reçues, la solitude galopante de notre temps n'est pas qu’une question d'âge, mais aussi une question économique. L'étude de la fondation de France sur la solitude de notre pays montre ainsi que les personnes les plus isolées sont des hommes et femmes quadragénaires.


Solitude: le vrai mal de la société contemporaine?
La solitude en France

Le 23 novembre 2010, l'association « Pas de solitude dans une France fraternelle » recevait le label de Grande Cause nationale pour 2011 de la part du premier ministre François Fillon. Non sans raison, car on s'aperçoit aujourd’hui que la solitude est un malaise de taille. On se souvient encore de la canicule de 2003 où de nombreuses personnes âgées avaient trouvé la mort du fait de leur isolement. C'est pourquoi la fondation de France a récemment décidé de mener une étude sur la solitude en France et les résultats qu'elle dévoile sont édifiants. Se caractérisant par le fait de ne manquer à personne et la sensation de ne pas exister aux yeux du monde, la solitude est un phénomène grandissant qui touche une bonne partie des Français et non uniquement les personnes âgées.

Quatre millions de Français en souffrance

L'étude menée par la fondation de France sur la solitude est une première en la matière et révèle un mal déjà bien répandu en France. Il apparaît en effet que 9 % de la population française souffre de solitude, soit 4 millions de personnes. Ces dernières n'ont pas de relation de voisinage, ni de liens familiaux, encore moins de relations amicales ou amoureuses. Complètement isolées du monde, elles sont souvent dans des situations précaires et en sont arrivées là à la suite d'une perte de travail ou d'une rupture familiale. Leur précarité économique les enferme dans un cercle qui les exclut un peu plus chaque jour. Ainsi, 80 % des personnes isolées le sont depuis longtemps et ne parviennent pas à sortir de l'engrenage de cette solitude, ce qui se solde souvent par des dépressions ou parfois par des suicides. Les personnes âgées de 40 à 49 ans sont les plus représentatives.

Toutes les catégories d'âge sont concernées

Avec les regards focalisés sur la canicule de 2003, l'opinion générale tend à considérer que la solitude ne concerne que les personnes âgées. Pourtant,  les 40 à 49 ans ne sont pas moins d'un million à souffrir de la solitude et sont affectés plus profondément que les personnes âgées, car leur solitude les plonge souvent dans une grande détresse. Les personnes âgées représentent, il est vrai, une plus grande part des personnes seules, mais semblent mieux vivre la solitude que les plus jeunes. Le sentiment d'inutilité et de non-existence aux yeux du monde est donc très fort chez les 40-49 ans et cela ne rassure pas l'observatoire de la fondation de France, qui a d'ores et déjà tiré la sonnette d'alarme.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche