RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
30/10/2014

Ségolène Royal annonce le lancement de l’Agence de la biodiversité




La ministre de l’Ecologie a confirmé qu’une agence de la biodiversité allait être créée. Selon elle, il convient « de ne pas se contenter de stopper l'érosion de la biodiversité mais de s'engager dans une action ambitieuse et de longue haleine, de reconquête de la biodiversité. »


Ségolène Royal a réaffirmé sa volonté de parrainer la création d’une Agence de la biodiversité. Lors de la réunion du Comité national de la stratégie biodiversité, la ministre de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie a expliqué les raisons pour lesquelles le gouvernement voulait voir cette nouvelle structure s’ouvrir en 2015.
 
Cette nouvelle agence aura un rôle équivalent, dans le domaine de la biodiversité, que l’ADEME ou l’Agence de l’eau, respectivement sur des secteurs particuliers.
 

« Reconquête de la biodiversité »

« L'humanité doit aujourd'hui faire face à un problème majeur dont elle est en grande partie responsable, l'érosion rapide de la biodiversité. Cette biodiversité a permis, à travers ses multiples services, le développement de l'humanité. Cela a été vrai dans le passé, cela l'est encore aujourd'hui et cela reste vrai pour affronter les défis de demain, qu'il s'agisse de nourrir, de soigner ou d'abriter, de manière soutenable, les générations futures » affirme Ségolène Royal.
 
La ministre explique ensuite qu’il « Il convient donc de ne pas se contenter de stopper l'érosion de la biodiversité mais de s'engager dans une action ambitieuse et de longue haleine, de reconquête de la biodiversité. Cette reconquête est impérative, elle est aussi possible mais elle nécessite la mobilisation de tous les acteurs, publics et privés, et à toutes les échelles, du local - avec un rôle important des collectivités territoriales - au national, en tenant compte du cadre international (l'agence doit aider à tenir les objectifs d'Aichi-Nagoya). »
 
Ainsi, le gouvernement veut s’appuyer sur la formule d’une agence qui « a fait ses preuves ». L’Agence sur la biodiversité devra donc « sensibiliser, former, organiser la connaissance, soutenir les différents acteurs, lancer des projets concrets... Elle devra disposer de moyens dédiés comme les autres agences déjà citées. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche