RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
25/05/2016

RSE, les scandinaves sont-ils meilleurs que nous ?

Sébastien Arnaud



Dans un article publié sur le site Equation de la Confiance, le cabinet Deloitte s’arrête sur le développement de la RSE dans les pays scandinaves. En s’appuyant notamment sur un article du site spécialisé E-rse.net, le cabinet de conseil montre que la confiance des populations nordiques en leurs institutions joue un grand rôle dans le développement de ces concepts.


Pixabay - Image libre de droit
Pixabay - Image libre de droit
Dans le domaine de la RSE aussi, le fameux « modèle scandinave » est souvent mis en avant comme un exemple, un chemin à suivre pour les pays européens plus au Sud. « Les entreprises scandinaves les plus connues dans le monde sont aussi souvent citées parmi les plus durables et les plus responsables dans les classements. Un modèle de réussite fondé sur le dialogue et la confiance dans les institutions qui fait aujourd’hui figure d’exemple » résume le cabinet Deloitte, dans un article publié sur le site Equation de la Confiance.

Parmi les clés du succès, l’article ; qui s’appuie sur une analyse du site spécialisé E-rse.net, souligne l’importance du dialogue dans l’entreprise et les formes de management originales telles que le leadership participatif.
 

Le dialogue et le rapport aux institutions

On comprend ainsi, que le développement de la RSE dans les pays scandinaves n’est pas le fruit d’un miracle nordique, où les personnes sont plus ouvertes aux questions de responsabilité et de solidarité. La raison serait à aller chercher du côté du fonctionnement même des entreprises de ces pays et du rapport des individus aux institutions.

Par ailleurs, E-rse.net avance que « alors que l’ensemble de la planète prenait le train des théories néo-libérales de Milton Friedman ou Michael Porter (et leur fameux “avantage compétitif”), la Scandinavie inventait la démocratie industrielle ». C’est ainsi qu’une certaine avance aurait été prise pour mettre en avant d’autres logiques de compétitivité qui incluent depuis des années d’autres critères. « De nombreuses entreprises scandinaves trustent en effet les classements internationaux tel le Global Sustainable Competitiveness Index qui place l’Islande, la Suède, la Norvège et la Finlande dans le top 10 des pays dont les business sont à la fois compétitifs et durables » commente Deloitte.

Lire en intégralité l’article de Deloitte sur Equation de Confiance

Mais aussi l’article publié sur le site spécialisé E-RSE.net
 
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche