RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
28/11/2014

Quatre morts et des disparus dans les intempéries du Sud-Est




Le bilan provisoire des intempéries du Sud-Est de la France fait état de quatre morts et d’au moins deux disparus. Le ministre de l’Intérieur a annoncé ce bilan avant de lancer un appel à la prudence pour le département du Gard, toujours en vigilance orange.


Impression d'écran TF1
Impression d'écran TF1
«Sur La Londe-les-Maures et la commune de Grimaud on déplore deux personnes décédées, une personne décédée a également été trouvée sur la commune d'Hyères», a annoncé Bernard Cazeneuve à propos des intempéries qui touchent le département du Var. Le ministre de l’Intérieur a communiqué  bilan provisoire vendredi 28 novembre matin, ajoutant qu’il y avait au moins deux personnes toujours disparues.

« Le corps sans vie d'une autre femme, âgée d'une quarantaine d'années, avait été retrouvé ce vendredi matin à La Londe-les-Maures (Var).Plus tôt, c'était celui d'une femme de 68 ans qui avait été découvert, toujours dans cette commune. La dépouille d'un homme d'une quarantaine d'années a été par ailleurs retrouvé, vendredi à la mi-journée sur la commune de Cogolin, portant à quatre le nombre de victimes recensées sur le département, a précisé la préfecture du Var dans un communiqué » ajoute le quotidien Le Parisien – Aujourd’hui en France.

Vigilance orange

Alors que les secours continuent leurs recherches d’une petite fille disparue et sa maman, la préfecture a maintenu l’alerte au niveau orange et a appelé les habitants à être encore très vigilants.

« Selon Var-Matin, à Grimaud, 80 écoliers et 79 collégiens ont dormi dans leur établissement. A Cogolin, 130 lycéens ont été accueillis dans une salle communale où 26 d'entre eux ont passé la nuit. En tout, 185 élèves dans l'impossibilité de rentrer chez eux ont été hébergés pendant la nuit » rapporte le quotidien national alors que les premières critiques sur la gestion de crise se font entendre. Au micro de BFMTV, le maire de la commune de La Londe-les-Maures, François de Canson, s’est insurgé : «donnez-nous les moyens de protéger les populations. » 

Par communiqué le premier ministre, Manuel Valls, s’est lui aussi exprimé et a appelé les populations locales à la prudence.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche