RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
07/04/2015

Pour l’AEE, les politiques environnementales de l’UE fonctionnent

Sébastien Arnaud



L’Agence européenne pour l’environnement (AEE) vient de publier son évaluation quinquennale « L’environnement en Europe – Etat et perspectives 2015 ». Parmi les messages principaux, les auteurs veulent souligner les effets positifs des politiques environnementales menées.


Fin mars, l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a publié le rapport « SOER 2015 », connu aussi sous son nom complet « L’environnement en Europe – Etat et perspectives en 2015 ». Il s’agit de l’évaluation quinquennale des actions en faveur de l’environnement de l’Europe.
 
Sur son site internet, l’Agence a publié quelques conclusions de cette évaluation quinquennale. Le message est le même que lors de la dernière campagne de communication de l’AEE (notre article) : il y a du mieux mais il faut aller plus loin. 

Les politiques obtiennent des résultats

« Aujourd’hui, les Européens profitent d’un air et d’une eau plus sains, de plus de recyclage et moins de mise en décharge des déchets. Cependant, l’Europe est encore loin d’atteindre son objectif de « Bien vivre, dans les limites de notre planète », fixé pour 2050 par le 7ème Programme d’action européen pour l’environnement » résume l’Agence européenne.
 
Pour les auteurs il y a donc du mieux mais « bien que nous exploitions les ressources naturelles de manière plus efficace qu’auparavant, et que nous en dépendions totalement, nous continuons à les dégrader tant en Europe que dans le reste du monde. De plus, des problèmes tels que la perte de biodiversité et le changement climatique restent des menaces majeures. »
 
De son côté le directeur exécutif de l’agence, Hans Bruyninckx  réaffirme cette analyse générale : « Vivre dans les limites planétaires constitue un défi certes immense, mais aussi fondamental car le relever répond à l’urgence de préserver les bénéfices que nous en retirons. Si nous utilisions pleinement nos capacités d’innovation, nous pourrions rendre l’Europe réellement durable tout en nous plaçant à la pointe de la science et de la technologie, en créant de nouvelles industries, et ainsi engendrer une société plus saine. »
 
Lire dans son intégralité le résumé du rapport de l’Agence européenne pour l’environnement.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche