RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/08/2015

Pour FNE « acheter français ne suffira »




L’association France nature environnement a publié un communiqué critique envers la déclaration du président François Hollande sur l’élevage français. « Au-delà des mesures conjoncturelles, il faut donner un nouveau cap à l'élevage français pour le sortir de la crise chronique dans laquelle il s'enlise » affirment les militants.


Pour FNE « acheter français ne suffira »
Alors que la crise des éleveurs continue à mettre la pression sur le gouvernement, les solutions manquent pour venir au secours du secteur. Par communiqué, France nature environnement (FNE), la fédération d’associations de défense de l’environnement, a répondu à François Hollande qui a appelé à acheter des produits des éleveurs français : « Au-delà des mesures conjoncturelles, il faut donner un nouveau cap à l'élevage français pour le sortir de la crise chronique dans laquelle il s'enlise. »

Réformer le secteur

« Pour que le consommateur français privilégie la viande et le lait français, il faut le convaincre de leur qualité. La qualité provient de l'alimentation fournie aux animaux : la part de l'herbe, l'absence d'OGM, l'autonomie de l'élevage ... La qualité c'est aussi le respect du bien-être animal (espace suffisant, accès au plein air...).Si l'élevage français affiche sa qualité, le consommateur lui donnera sa préférence et acceptera de payer ses produits un peu plus chers » explique le texte.
 
Pour les militants la situation de crise qui touche les éleveurs est le résultat de l’industrialisation de la viande et des produits agricoles. « Cette banalisation de la production issue du vivant est responsable en partie de la baisse des prix et de la perte de repères des consommateurs » lit-on plus loin.
 
Ainsi, pour FNE, pour venir en aide aux éleveurs il faut les accompagner vers un modèle plus durable et de meilleure qualité. « Nous ne pouvons pas laisser les éleveurs français dans cette situation ! Il faut rapidement les aider à changer leurs systèmes pour se tourner vers un modèle durable. L'élevage doit se tourner dès maintenant vers l'agro écologie, à l'image de ce que plusieurs agriculteurs ont déjà engagé » affirme le responsable des questions agricoles du réseau, Jean-Claude Bévillard, cité par le communiqué.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche