RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
11/03/2014

Pollution, une ONG dépose une plainte contre X au pénal




Ecologie sans frontière a annoncé qu’elle déposerait une plainte pour « mise en danger d’autrui » à Paris. Appuyée par le collectif Rassemblement pour la planète et l’association Respire, l'association souhaite « mettre en avant le scandale sanitaire de la pollution de l’air ».


C’est une première en France, l’association Ecologie sans frontière va déposer une plainte contre X pour « mise en danger d’autrui » par la pollution atmosphérique. Les dirigeants de l’association ont annoncé vouloir déposer une plainte le mardi 11 mars auprès du procureur du pôle santé du tribunal de grande instance de Paris.
 
« On souhaite ainsi réagir à l'inertie des pouvoirs publics et mettre en avant le scandale sanitaire de la pollution de l'air » a expliqué Nadir Saïfi, vice-président d’Ecologie sans frontière. Il a rappelé que l’Organisation mondiale de la santé a mis les particules fines dans la liste des causes du cancer. L’initiative vise à « mettre en avant le scandale sanitaire de la pollution de l’air » en fustigeant « l’inertie des pouvoirs publics ». Le collectif Rassemblement pour la planète et l’association Respire ont déclaré soutenir la démarche.
 
Ce n’est pas le premier recours en justice de Ecologie sans frontière. En 2001, l’association avait déposé une plainte contre des ministres. Les militants estimaient que les représentants du gouvernement n’avaient pas mis en place des normes assez efficaces contre la pollution, ils avaient été déboutés.

Nouvelle vague de pollution

La plainte est déposée au moment où le niveau de mise en garde a été élevé. Lundi 10 mars, le niveau d’alerte a été déclenché et relevé dans le bassin lyonnais et le nord de l’Isère. Les autorités locales ont appelé à limiter les déplacements en voiture. En région parisienne, l’association Airparif a activé le « niveau inférieur de mise en garde ».
 
« La procédure d'information était également activée dans le Loiret, le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, la Marne, l'Aube, les Ardennes, l'Alsace, la Lorraine et les Bouches-du-Rhône » ajoute l’AFP. Les hausses du niveau de pollution sont causées par le phénomène d’inversion des températures.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche