RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/09/2015

Pollution à Paris: une nouvelle réglementation pour les poids lourds

Sébastien Arnaud



Anne Hidalgo, la maire de la ville de Paris, a mis en place une nouvelle réglementation concernant la circulation de certains poids lourds dans Paris intra-muros. Cette réglementation vise à limiter la pollution liée au trafic dans la ville.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Une nouvelle réglementation concernant la circulation de certains poids-lourds dans Paris intra-muros vient d’être mise en place par Anne Hidalgo, la maire de Paris. Ceci pour diminuer la pollution liée au trafic important dans la capitale.
 
Un article en ligne du journal Le Point souligne la nouvelle réglementation instaurée par Anne Hidalgo : cette mesure visant à réglementer la circulation ne concerne en réalité «  que 10 % des poids lourds. »

« Limiter drastiquement le trafic »

L’article du Point affirme que  « depuis le 1er septembre, les camions et autocars de plus de 3,5 t, de classe *1 (mis en service avant octobre 2001), sont interdits dans les rues de la capitale entre 8 heures et 20 heures. La mesure entre dans le cadre du plan de lutte contre la pollution. »
 
Déjà début juillet dernier, « Poids lourds et autocars les plus polluants étaient déjà invités à ne plus circuler dans Paris intra-muros (hors périphérique et bois). » Selon les souhaits de la Mairie de Paris, cette  « phase pédagogique » aurait servi à  « informer les chauffeurs avant une interdiction effective le 1er septembre. », comme l’indique l’article du Point.
 
Les poids lourds concernés qui ne respecteraient pas cette règle sont désormais passibles de 35 euros d’amende, et risquent également l’immobilisation de leur véhicule. L’article ajoute : « Seuls 10 % des poids lourds en Ile-de-France sont concernés par cette nouvelle réglementation, soit 3 000 camions et 200 autocars. Au total, cela représente 2 à 3 % du parc total de véhicules. »
 
La maire de Paris n’en est pas à sa première mesure pour limiter la pollution dans la ville. En effet, elle a déjà fait en sorte de baisser « la vitesse maximale autorisée sur le boulevard périphérique parisien de 80 km/h à 70 km/h comme l'avait souhaité son prédécesseur Bertrand Delanoë. »
 
Une autre série de réglementations est prévue d’ici 2020, afin de retrouver un air moins pollué dans la capitale.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche