RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
29/06/2012

Pocheco montre la voie de l’écolonomie




L’entreprise Pochéco est le leader français de la mise sous pli et de la gestion du courrier professionnel. Imprimeur bientôt centenaire du Nord de la France, Pochéco produit elle-même ses enveloppes selon un business model à la fois profitable à l’entreprise mais aussi bénéfique pour ses employés et pour l’environnement.


Un profil :

Pocheco montre la voie de l’écolonomie
Emmanuel Druon a un credo : l’ « écolonomie ». Le président de Pocheco a en effet réussi un pari improbable : réaliser des économies en annulant l’impact environnemental d’une industrie gourmande en papier, tout en continuant de fabriquer un produit de grande qualité. Innovante et durable, Pocheco s’engage également pour le reboisement du Nord-Pas-de-Calais par le biais de son association : Pocheco Canopée Reforestation. Consciente d’être à elle seule un véritable laboratoire de nouvelles politiques de RSE, Pocheco a aussi fondé sa propre agence de conseil pour permettre aux professionnels qui le souhaitent de s’inspirer des principes écologiques qui font tout le succès de cette entreprise.

Un chantier de RSE :

Pocheco introduit avec brio la RSE dans un secteur où elle n’a pas toujours été au centre des préoccupations. L’imprimerie est en effet une industrie gourmande en papier, dont la production requiert de l’eau en grande quantité. Par ailleurs, on y utilise des équipements dangereux pour façonner les enveloppes ; Pocheco utilise par exemple des machines à haute vitesse dans lesquelles le papier défile à 400 mètres par minute. Conscient des enjeux, Emmanuel Druon a donc entrepris de démontrer que ces modèles de production gagnaient à être plus respectueux des hommes et de l’environnement.

Une méthode :

Avec une consommation de papier atteignant les 10 000 tonnes par an, s’assurer de la soutenabilité de son approvisionnement était une question centrale pour Pocheco. L’entreprise a donc adopté le principe de traçabilité et s’assure désormais que chacun des maillons de sa chaîne d’approvisionnement observe de bonnes pratiques environnementales. Le papier utilisé par Pochéco provient ainsi exclusivement de forêts directement gérées par le papetier de façon durable ; on y procède par exemple par coupe d’éclaircie pour permettre la croissance des jeunes arbres qui sont aussi ceux emmagasinent le plus de CO². L’acheminement du papier se fait prioritairement par voie maritime ou fluviale et par envoi de container et de camion pleins de façon optimiser le bilan carbone. Les encres et les colles utilisées par Pocheco dans la conception de ses enveloppes sont dépourvues de solvants et l’entreprise privilégie des conditionnements économes en déchets. Pochéco a d’ailleurs fait breveter son propre système de conditionnement en rouleau des enveloppes pour minimiser son utilisation de boite d’emballages.
Quant à la sécurité, elle est assurée sur les sites de production de Pocheco par le travail en équipe et l’encadrement pédagogique des plus jeunes salariés par leurs ainés plus expérimentés. La transmission systématique du savoir-faire et l’accompagnement ainsi accompli participent à la réduction des risques sur le lieu de travail. L’ordre et l’hygiène sont également des principes qui contribuent au maintien de la sécurité.

Du résultat :

En sélectionnant ses fournisseurs et formulant un cahier des charges écologique, Pocheco participe à la croissance des forêts européennes dont la surface croit depuis 4,2 % depuis un peu plus de 10 ans. Pocheco se fournit en papier dont la production minimise sa consommation d’eau en prenant en charge son assainissement. Par ailleurs, grâce à son système original de conditionnement des enveloppes, Pocheco a économisé en 10 ans près de 2 millions de boîtes en carton.
Ce procédé de conditionnement a également des retombées positives sur la sécurité des employés. Plus faciles à manipuler, les enveloppes conditionnées en rouleau réduisent la pénibilité et le risque de maladies professionnelles récurrentes du temps où les employés devaient soulever des boîtes pour transporter les produits.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche