RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
07/06/2016

Pesticides : l'autorisation du glyphosate discutée

Sébastien Arnaud



Le 23 juin prochain, les Etats membres seront - consultés - sur la question du glyphosate, herbicide le plus répandu mais controversé, a annoncé la Commission européenne.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Le commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis,a annoncé sur son compte Twitter : « Prochain vote en appel le 23 juin", soit une semaine seulement avant l'expiration de l'autorisation de la substance sur le territoire de l'UE. »

L’autorisation du glyphosate, une décision difficile à prendre

Lundi, « les 28 représentants des Etats membres réunis en comité d'experts n'avaient pas trouvé de majorité décisive pour donner le feu vert à la proposition de la Commission européenne, qui cherche à prolonger l'autorisation du glyphosate pour une période de 12 à 18 mois, en attendant une étude de l'Agence européenne des produits chimiques (Echa). »

L’article précise que « c'est la troisième fois que ces experts se quittaient sans arriver à une décision sur la question », ajoutant que « ces atermoiements ont poussé l'exécutif européen à revoir sa copie, après avoir demandé dans un premier temps un renouvellement pour 15 ans de l'homologation, puis pour 9 ans. »

En outre, « sa dernière proposition s'accompagne également de restrictions, notamment en matière d'utilisation de pesticide à base de glyphosate dans les parcs et jardins publics. »

Sur Twitter, M. Andriukaitis a constaté : « J'appelle les Etats membres à être cohérent et à ne pas se cacher derrière la Commission. »
L’article explique que « le comité d'appel rassemble les Etats membres à un niveau de représentation supérieure à la première instance, sous présidence de la Commission. »

Selon des sources européennes, lors du vote lundi, « un seul Etat membre a voté contre la proposition Malte. La France et l'Allemagne notamment se sont abtenus. Vingt pays ont voté pour la prolongation temporaire de l'autorisation. »

Lire l’intégralité de l’article du Vif ici.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche