RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
24/02/2014

Performance énergétique, 38% des Français envisagent de faire des travaux




D’après une enquête de OpinionWay pour Sofinco, le budget mensuel moyen des ménages pour l’énergie s’élève à 207 euros. Les Français semblent être enclins à faire des économies en surveillant leur consommation plutôt qu’en entreprenant des travaux.


D’après le baromètre OpinionWay publié le 20 février, 78% des Français affirment que leurs dépenses liées à l’énergie ont augmenté. Ainsi, les dépenses mensuelles des ménages dans ce domaine atteindraient 207 euros contre 210 euros en 2013 et 192 en 2012. Les couples avec enfant voient rapidement ce budget augmenter.
 
L’enquête révèle surtout que les rénovations énergétiques ne sont pas envisagées par une grande majorité des Français. Le montant des factures inquiète donc mais ce sont surtout les solutions d’économie d’énergie qui sont privilégiées. 90% des personnes interrogées expliquent qu’elles ne font  tourner les appareils ménagers que lorsqu’ils sont pleins, 89% qu’ils favorisent la douche au bain et 76% affirment qu’ils réduisent la température du logement.

Réticences face à l’investissement

Seuls 38% des sondés affirment avoir envisagé, ne serait-ce qu’une seule fois, d’engager des travaux de rénovation énergétique. Par rapport à 2013, seul le changement de l’appareil de chauffage est en légère augmentation, il est envisagé par 15% des personnes interrogées.
 
L’enquête montre que la sensibilisation ne peut être l’unique réponse au manque d’envie d’investir des Français. Presque les deux tiers des sondés (63%) affirment qu’ils sont bien au fait des différentes offres de rénovation et d’énergies renouvelables pour leur logement. 86% d’entre eux seraient même favorables à ce type d’énergie. C’est au niveau des dépenses que le bât blesse avec 52% des personnes favorables gênés par l’investissement financier.
 
Les réticences face à l’investissement que cela représente ne sont pas étonnantes puisque ce sont principalement par soucis d’économies que 52% des sondés se disent favorables aux énergies renouvelables. Les problématiques environnementales arrivent largement derrière puisqu’elles ne motivent que 31% des Français interrogés. Le développement des accompagnements financiers et des prévisions plus précises des économies sur le long termes semblent au final être les deux arguments qui pourraient maintenir une progression importante du nombre de bâtiments rénovés.
 
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche