RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
06/11/2013

Ouverture du dispositif RGE aux études et aux industriels




L’Etat s’engage à renforcer le dispositif « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE) en l’ouvrant aux professionnels réalisant des études et aux industriels. L’objectif est de rénover 500 000 logements par an d’ici 2017 et de réduire de 38% la consommation d’énergie du secteur pour 2020.


Le Plan de Rénovation de l’Habitat (PREH) lancé par le gouvernement en mars 2013 vise à rénover 500 000 logements par an d’ici à 2017. Il doit permettre d’atteindre l’objectif de baisse de 38% de la consommation d’énergie du secteur du bâtiment pour 2020.
 
Depuis 2011, les professionnels dont les compétences en matière de rénovation énergétique sont reconnues, peuvent porter la mention RGE. Ce label « Reconnu Garant de l’Environnement » va être renforcé et élargi pour permettre aux personnes et aux entreprises de mieux identifier les professionnels compétents dans le domaine de l’efficacité énergétique des bâtiments. 

Élargissement du RGE à la maitrise d’œuvre et aux industriels

Après deux ans d’application de la mention RGE, le gouvernement a décidé de prolonger de deux années supplémentaires l’expérience « via la signature d'un avenant à la charte d'engagement et d'étendre son périmètre ». Les certifications seront même étendues en y intégrant « les certifications portant sur une « offre globale » de rénovation. »
 
La mention RGE pourra désormais être appliquée aux entreprises de la maitrise d’œuvre que sont les bureaux d’étude, les économistes de la construction et les architectes. « Cette nouvelle charte permettra d'une part d'identifier la compétence des professionnels en matière d'amélioration de la performance énergétique et, d'autre part, d'engager la montée en compétence de ces maîtres d'œuvre. »
 
Dernière mesure pour l’élargissement du label RGE, les industries de matériaux de construction. Celles-ci pourront en bénéficier si elles s’engagent à « former » les artisans et à promouvoir la mention RGE dans « cette dynamique collective. »
 
Pour l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (ADEME), promoteur de l’initiative, grâce au dispositif RGE « tous les acteurs du bâtiment s’engagent dans une démarche de renforcement de leurs compétences et de la qualité de leurs prestations (…) Complétant l’accompagnement pratique et financier des particuliers mis en place avec le dispositif « j’éco-rénove », elle constitue un pilier indispensable à la réussite du Plan de Rénovation Énergétique de l’Habitat (PREH). »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche