RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
14/11/2017

Orange prévient des utilisateurs de vieux téléphones qu’ils vont devoir les jeter




66 000 clients mobiles d’Orange ont reçu un texto leur indiquant qu’à partir du 15 novembre ils ne pourront plus utiliser leur vieux téléphone Samsung. Un changement du réseau 2G expliquerait cette situation dont l’opérateur ne semble pas percevoir les conséquences écologiques.


ILD
ILD
A tous ceux qui résistent à la mode, aux campagnes marketing qui invitent à changer de téléphone dès qu’une nouveauté sort, Orange annonce que ces efforts sont vains. 66 000 utilisateurs de vieux téléphones de marque Samsung viennent en effet de recevoir un texto leur expliquant qu’ils ne pourront plus l’utiliser à partir du 15 novembre. L’opérateur explique ainsi que de modifications importantes de son réseau 2G pour des raisons de sécurité implique que sept anciens modèles Samsung ne fonctionneront plus.

« Si l’opérateur a communiqué sur la date du 15 novembre, dans la pratique, les premiers clients concernés ne devraient être impactés qu’à partir du 20 novembre. Pour les autres, le basculement se fera au moment de la généralisation de l’opération à l’ensemble du réseau, c’est-à-dire au mois de janvier 2018. Dans tous les cas, plus aucun client possédant l’un de ces téléphones ne pourra émettre ni recevoir aucun appel ni SMS à partir du début du mois de février 2018 » précise UFC Que Choisir sur son site internet.

« Les 66 000 clients concernés n’ont pas été pris de court. Dès la fin août, Orange leur a envoyé un courrier les informant de ce changement et leur proposant un bon de 30 € à valoir sur l’achat d’un nouveau téléphone dans une boutique Orange (ce qui correspond plus ou moins au prix d’un téléphone 3G d’entrée de gamme). Plus récemment, l’opérateur les a à nouveau informés par le biais de SMS et de messages vocaux » ajoute l’association de défense des consommateurs.

Il est difficile vu d’ici de s’assurer que les raisons de sécurité invoquées par Orange justifient cette opération. Toujours est-il qu’à l’heure où la question des vieux téléphones devient une question écologique de première importance – avant tout parce que les durées de vie diminuent et le recyclage peine à se systématiser – la mise au rebus de 66 000 téléphones d’un coup pose problème.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche