RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
12/03/2015

Notre-Dame-des-Landes, le référendum local de Ségolène Royal ne convainc pas

Sébastien Arnaud



Face à l’épineux dossier de Notre-Dame-des-Landes la ministre de l’Ecologie a proposé d’organiser un referendum local. L’idée ne plait pas aux élus locaux. Dans une tribune publiée par Les Echos, le président PS du Conseil régional des Pays de la Loire ne comprend pas cette intervention qui oublie les démarches légales en cours.


Notre-Dame-des-Landes, le référendum local de Ségolène Royal ne convainc pas
Lundi 9 mars sur RMC et BFMTV, Ségolène Royal a évoqué l’idée d’un référendum local pour avancer dans le dossier de la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Alors que les médias ont plutôt vu dans cette déclaration une tentative de résoudre dans le calme cette opposition qui continue à durer, les élus locaux n’ont pas compris la ministre de l’Ecologie.
 
Le président PS du Conseil régional des Pays de la Loire, Jacques Auxiette, s’est étonné de cette initiative. Dans une tribune publiée par Les Echos, il affirme que de nombreuses consultations ont été organisées et que des démarches légales sont déjà en cours pour statuer sur l’avenir du projet.

Respecter la justice

« Je trouve en outre assez curieuse la méthode de la ministre, qui nomme une commission spécialisée sur la démocratisation du dialogue environnemental, et qui donne ses conclusions personnelles avant même que cette commission ait achevé ses travaux et remis ses préconisations » explique Jacques Auxiette.
 
Pour l’élu, cette déclaration est d’autant plus étonnante que des consultations publiques ont été organisées à plusieurs reprises. Par ailleurs, continue l’élu, « la seule question qui est en suspens à ce jour est celle de la validation, ou non, par le tribunal administratif des arrêtés autorisant le début des travaux.

La déclaration de la ministre a été mal vécue par les élus locaux qui sont impliqués sur ce dossier et attendent que les démarches entreprises débouchent. « Dans ces temps troublés où la parole et la puissance publique sont mis en doute, la très grande majorité de nos concitoyens attend des responsables politiques, non pas des propos polémiques ou démagogiques mais bien un cap, une vision pour l’avenir et des actes concrets pour mettre en œuvre les décisions prises en pleine légitimité par l’Etat, dans le respect du droit, et par des élus locaux qui tirent leur légitimité du suffrage universel » conclue Monsieur Auxiette.

Lire la tribune en entier sur le site du journal Les Echos





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche