RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
22/02/2016

Notre-Dame-des-Landes, EELV mise tout sur le référendum local




Par communiqué le parti Europe Ecologie Les Verts, qui traverse une crise interne, réitère son soutien à la proposition d’une consultation populaire locale. Pour autant, les porte-paroles du parti mettent en garde le gouvernement contre une organisation bâclée.


DR Logo ACIPA
DR Logo ACIPA
EELV vient d’éclater avec le départ de sa présidente et deux cadres pour le gouvernement. SI ces rebondissements politiques ont tendance à concentrer toute la chaleur médiatique, le parti essaye de faire plutôt parler d’un dossier sur lequel il s’est largement investi depuis le début du quinquennat de François Hollande : l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes.

Les porte-paroles du parti écologiste ont publié un long communiqué sur le sujet. D’emblée ils rappellent leur position : « Après l'accord de Paris de décembre 2015, il est inenvisageable que des terres agricoles et des zones humides d'une biodiversité inestimable soient sacrifiées pour un aéroport inutile alors que celui de Nantes Atlantique peut être optimisé. Pour les écologistes ce projet d'aéroport est un projet dangereux pour l'environnement, pour les habitants et paysans qui vivent et travaillent sur ces terres agricoles, dangereux aussi pour les finances des collectivités locales et pour les territoires voisins. »
 

Oui pour une consultation mais attention aux conditions

Le texte réaffirme la position du parti qui s’est déclaré à plusieurs reprises en faveur d’une consultation publique. « Cette consultation doit cependant être organisée de manière sérieuse pour que le résultat puisse être légitime. L'information diffusée doit faire l'objet d'une procédure consensuelle. Ainsi les écologistes souhaitent que les documents demandés par les opposants soient rendus publics pour que la population puisse se faire une opinion, en particulier les chiffres et modalités de calcul gardés secrets par la DGAC et qui fonderaient la pertinence économique de ce second aéroport. »

D’après eux, « plutôt qu'un « pour/contre » Notre-Dame-des-Landes, les écologistes plaident pour offrir un véritable choix aux citoyens qui seront consultés. Pour les écologistes la question devrait donc porter sur le choix entre la création d'un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes et l'optimisation de l'aéroport existant. »

Politiquement, l’enjeu est important pour les écologistes comme pour le gouvernement. Selon les modalités de cette consultation et le résultat, le divorce entre la mouvance écologiste et le gouvernement pourrait s’accentuer ou au contraire démontrer qu’un terrain d’entente est toujours possible.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche