RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
30/06/2014

Nicolas Hulot veut mettre fin au Diesel




Dans un communiqué publié par sa Fondation, Nicolas Hulot demande au gouvernement de mettre en place des mesures qui visent à faire baisser la part du diesel. D’après le militant écologiste, les effets sur la santé et l’environnement nécessitent de s’engager rapidement contre ce type de carburant.


Creative Commons - Flickr
Creative Commons - Flickr
Par communiqué, Nicolas Hulot adresse un message à Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie et Marisol Touraine, ministre de la Santé. Le texte, titré « Stop à la pollution du diesel » rappelle les risques particuliers que pose le diesel. « Chaque année, des milliers de personnes meurent prématurément des maladies causées ou aggravées par le diesel. Tous les jours des enfants suffoquent, souffrent d'asthme et d'allergies causées ou aggravées par le diesel. C'est un scandale sanitaire insuffisamment pris en compte. »
 
« Moi, automobiliste, usager des transports en commun, piéton ou cycliste, je veux pouvoir respirer à pleins poumons sans m'empoisonner » continue le militant. Le texte continue sur des mesures qu’il souhaite voir appliquées. Ainsi il « appelle le gouvernement » à «  débloquer l'argent nécessaire pour que les collectivités locales développent les transports en commun, le covoiturage de proximité et les mobilités douces. » Mais aussi à « - mettre en place une prime à la conversion des vieux diesels d'au moins 1 500 euros pour les revenus modestes. »

Supprimer l’avantage fiscal diesel

 « Pire, chaque année, 7 milliards d'avantages fiscaux sont accordés aux utilisateurs de diesel. 7 milliards c'est le chiffre du déficit de l'Assurance Maladie en 2013. Ces maladies du diesel ont un coût pour la société. Ce que l'on économise à la pompe on le paie doublement : en santé et en impôts » affirme Nicolas Hulot. Il faut supprimer ces avantages parce que, selon lui, « en réduisant l'utilisation du diesel, nous assainissons l'air et en même temps nous faisons de la médecine préventive. Il est urgent d'agir. »
 
Pour appuyer sa demande, le militant écologiste appelle les Français à soutenir son initiative en signant la pétition portée par la Fondation, « dès que nous aurons réunis plus de 15 000 signatures, Nicolas Hulot les remettra à Ségolène Royal et Marisol Touraine. »
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche