RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
30/01/2014

Montebourg pour une méthode expérimentale d’exploitation du gaz de schiste




D’après le Canard enchainé, le ministre du Redressement productif attend la fin des municipales pour faire publier un rapport sur une nouvelle technique d’exploitation des hydrocarbures de schiste.


Montebourg pour une méthode expérimentale d’exploitation du gaz de schiste
Le calendrier politique n’est pas idéal pour ce type d’annonce. Arnaud Montebourg le sait et préfère attendre la fin des élections municipales pour relancer le débat du gaz de schiste. C’est du moins ce qu’affirme l’hebdomadaire satyrique Le Canard enchainé du 29 janvier.

Le ministre attendrait donc le bon moment pour publier un rapport qui défend une technique alternative d’extraction. Il s’agit de fracturer la roche non avec de l’eau mais avec du « non flammable propane » (NFP) connu aussi sous le nom de l’heptafluoropropane. Ce liquide est habituellement utilisé dans les inhalateurs pour asthmatiques ou les extincteurs, c’est le groupe amériacin ECorpStim qui a développé cette technologie « propre ».

Arnaud Montebourg n’a pour le moment pas souhaité faire de commentaire sur ces révélations de l’hebdomadaire.

Pas d’avenir pour le gaz de schiste sans techniques alternatives

La France a interdit la fracturation hydraulique. Pour le moment il est exclu de voir les réserves d’hydrocarbures non conventionnelles de l’Hexagone exploitées. Mais si une technique alternative arrivait à convaincre le législateur alors la filière pourrait être exploitée. Les exploitants le savent et cherchent à démontrer la viabilité des procédés alternatifs.

Le propane classique a déjà été mis en avant par les exploitants comme une technique envisageable d’extraction. Mais le procédé ne séduit pas à cause des centaines de tonnes de gaz inflammable qui doivent être stockés en surface. Le « non flammable propane » apparaît donc comme une solution aux risques industriels. En revanche, il n’est pas sans risque pour l’environnement et son coût important pourrait être un obstacle à la rentabilité de l’exploitation.

D’après Le Canard enchaîné, Montebourg, ne voulant pas « fâcher les Verts avant les municipales », préférait attendre la fin de l’échéance électorale. À la suite de la publication de l’information le député Europe Ecologie Les Verts, François-Michel Lambert, a publié un communiqué. Il reproche au ministre de « bafoue(r) délibérément les engagements pris par le Président.»
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche