RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
14/08/2014

Les promenades de nettoyeurs rencontrent de plus en plus de succès




Alertés par l’état des campagnes et des chemins de randonnées, des associations et des militants ont lancé il y a deux ans les premières randonnées de nettoyeurs. Depuis le principe rencontre un franc succès et tend à s’installer dans plusieurs régions de France.


DR nogaro-tourisme.fr
DR nogaro-tourisme.fr
« Cet été, les promeneurs sont invités à protéger la nature en ramassant les détritus rencontrés sur leur chemin. L'association GreenTrek, qui se présente comme une « communauté d'éco-héros », se charge de fournir les sacs » peut on lire dans Le Télégramme. Las d’observer que beaucoup de marcheurs abandonnaient leurs poubelles dans la nature, des personnes on décidé  de prendre le problème en main. « Petits et grands marcheurs peuvent désormais partir en randonnée en accrochant à leur ceinture un petit sac, spécialement conçu pour la collecte de détritus, continue le journal. Ainsi équipés, ils pourront contribuer à la sauvegarde des chemins, en prenant en charge leurs déchets... et ceux des autres. Ce sac est distribué gratuitement, depuis juillet, à l'initiative d'une jeune association, GreenTrek, bien décidée à faire des randonneurs des « ramasseurs volontaires » pendant leurs vacances. »

Tourisme éco-engagé

« L'idée est de défendre un tourisme éco-responsable en promouvant une pratique de l'écologie simple. Il ne s'agit pas de demander aux gens de garder les yeux fixés au sol ! », explique au Télégramme le président de l'association, Antoine Dary. En distribuant de sacs au randonneurs, l’association, qui est en partenariat avec la fédération des randonneurs, veut donner aux marcheurs l’habitude de prendre en charge le bon état des zones de marches.

En 2013, grâce à la distribution de 6 000 sacs, GreenTrek estime que près de cinq tonnes de déchets ont été ramassées par des promeneurs. Grâce à la fédération, qui distribue elle aussi des sacs, et un partenariat avec Nature et Découverte, les responsables de l’association espèrent que le bilan sera meilleur en 2014.

Cette initiative s’inscrit dans une nouvelle dynamique dans le domaine du tourisme et de la nature. A titre d’exemple, « La fédération française de randonnée pédestre, qui rappelle que les chemins de randonnée sont des « corridors de biodiversité », dispose déjà d'un réseau Écoveille incitant les randonneurs à signaler d'éventuels amas de détritus, via leur smartphone, sur un portail dédié (http://sentinelles.sportsdenature.fr). »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche