RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
29/06/2012

Les jardineries Truffaut s’engagent pour une RSE au naturel




Les jardineries Truffaut font partie du paysage entrepreneurial français depuis déjà plus d’un siècle. Aujourd’hui implantée dans toute la France, l’enseigne porte depuis 1992 un projet fort de RSE. Pour Truffaut, la responsabilité sociale et environnementale est indissociable de la biodiversité qui constitue son cœur de métier.


Un profil :

Les jardineries Truffaut s’engagent  pour une RSE au naturel
Nées en 1897 de l’initiative de Georges Truffaut, les jardineries Truffaut comptent aujourd’hui 51 magasins en France. Depuis près de 20 ans maintenant, Truffaut s’engage pour l’environnement et en faveur d’une Terre « plus belle ». À travers un politique de recyclage, de mécénat et de formation, Truffaut prend part à l’éducation de ses parties prenantes au sujet des problématiques environnementales.

Un chantier de RSE :

Les jardineries Truffaut ont souhaité faire évoluer leur business model pour intégrer des normes conformes à leurs considérations environnementales durables. Dès lors, de nombreuses pistes sont quotidiennement mises en exergue. Sélectionner des sources d’approvisionnement parmi des producteurs respectueux de l’environnement, orienter le choix des clients en direction de produits durables ou encore former l’ensemble des collaborateurs à adopter des réflexes écologiques sont autant de possibilités que Truffaut décide de concrétiser dans un effort de contribution au développement durable.
Les jardineries formalisent donc leur implication dans la préservation de l’environnement à travers la charte d’engagement intitulée « Plus Belle sera la Terre ». Cette charte énonce les objectifs de Truffaut en matière de développement durable. Ses axes de forces sont de privilégier des produits respectueux de l’environnement, de favoriser le développement professionnel et personnel des salariés et de faire évoluer les pratiques de l’entreprise vers des standards durables.

Une méthode :

Dans le cadre de ce projet de RSE, les Jardineries Truffaut s’impliquent dans de nombreux chantiers. Elles changent donc ses process interne en partant notamment à la recherche de fournisseurs respectant des critères écologiques de production. Elles encouragent également ses magasins à prendre l’initiative pour pratiquer le recyclage, la récupération des eaux de pluie et le tri des déchets.
L’entreprise assure également la formation de l’ensemble de ses collaborateurs afin de favoriser l’épanouissement dans le travail et de proposer une qualité de service toujours meilleure. Des formations de groupes sont ainsi organisées régulièrement et l’e-learning devient une norme dans les magasins Truffaut où les employés peuvent désormais actualiser leurs connaissances en utilisant les outils informatiques mis à leur disposition.
Enfin, Truffaut supporte le milieu associatif conformément à son engagement citoyen en faveur du bien-être. Les jardineries parrainent ainsi plusieurs associations œuvrant pour l’enfance et auprès de personnes handicapées. La stratégie commerciale de Truffaut intègre donc désormais la nécessité d’apporter un soutien financier à ces associations et se déploie de façon à leur reverser une partie des revenus des jardineries.

Du résultat :

L’engagement de Truffaut a modifié en profondeur le fonctionnement de cette entreprise. Depuis 2009, l’entreprise publie un rapport développement durable annuel. Une nouvelle enseigne ouverte en 2011 a été construite en utilisant des technologies et des matériaux nouveaux afin d’en réduire la consommation en eau et en énergie. L’entreprise a adopté le sac biodégradable après avoir réduit de 70 % le nombre de sacs plastiques distribués entre 2005 et 2010.
La plupart de ses enseignes sont aujourd’hui dotées de système avancé de tri et de recyclage qui leur permet de recycler jusqu’à 10 types de matériaux différents. Les employés sont les acteurs de la politique de développement durable de cette entreprise. Ils sont investis d’un rôle de conseils et d’éducation des clients, mais sont aussi l’objet d’un investissement dont le but est de leur permettre d’évoluer en internet et d’être plus performants.
En 2010 enfin, plus de 30 000 euros ont été reversés par Truffaut à l’association Handicap International et 8 000 euros ont été reversés à l’association Perce-Neige. Truffaut continue aussi de soutenir les associations la Voix de l’Enfant et les Blouses Roses dans un élan citoyen.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche