RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/12/2016

Les RTT solidaires séduisent de plus en plus d’entreprises

Sébastien Arnaud



Donner aux salariés l’occasion de s’engager dans des causes solidaires est une pratique vertueuse qui porte beaucoup de fruits : engagement, esprit d’équipe, confiance en soi. Des arguments qui semblent porter puisque de plus en plus d’entreprises se lancent dans cette voie, raconte le journal Les Echos.


ILD
ILD
RSE Magazine le souligne chaque jour, il existe une variété immense de leviers pour que l’entreprise ait un impact social et vertueux sur la société. En même temps que le concept de responsabilité sociale des entreprises prend de l’ampleur, des pratiques se répandent vitesse grand V. C’est notamment le cas des RTT solidaires, comme le souligne un article du journal Les Echos. « La mission du jour : réhabiliter une ancienne station-service en jardin potager, pour le compte d’une épicerie solidaire. A la manœuvre : des salariés volontaires du groupe mutualiste Covéa, ainsi que des bénévoles et bénéficiaires de l’épicerie. « Dans le cadre de ces Journées solidaires, l’organisation est prise en charge par l’entreprise, nos collaborateurs offrant une journée de leur temps libre (congé payé, RTT…), explique Renaud Pesesse, responsable Projets et Process RH chez Covéa. Au-delà de la satisfaction des équipes à participer à des actions qui ont du sens, ce type d’événements crée du lien en interne, en fédérant des salariés issus de nos trois marques (ndlr : MAAF, MMA et GMF) et qui ne se connaissaient pas forcément auparavant. Plus de 150 salariés ont participé à ces journées solidaires en 2016 » » commence l’article du quotidien.

Les fruits de ces démarches sont de plusieurs ordres. D’abord internes puisqu’ils permettent aux salariés d’entreprendre quelque chose qui a du sens et est valorisant. C’est aussi l’occasion de consolider les équipes en permettant aux uns et aux autres de se connaitre dans un contexte plus généreux. Mais aussi externes puisque ces initiatives permettent de donner à l’entreprise une image positive.

Les Echos mettent en avant la structure  Scop Ca me regarde fondée par Ségolène Delahalle et Arnaud Fimat qui propose notamment des RTT solidaires aux entreprises. « A Lyon, où sont rassemblés 7.000 des 27.000 salariés que compte Sanofi en France, cinq « journées d’immersion solidaire » ont été organisées début 2016 dans le cadre d’un pilote. Les 110 collaborateurs volontaires ont ainsi pu repeindre le réfectoire du Foyer Notre-Dame des Sans-Abris (sur un de ses sites qui accueille 90 anciens SDF), déconditionner des kits de rentrée scolaire pour Handicap International, facilitant ainsi le travail des bénévoles qui doivent ensuite distribuer ces fournitures... » lit-on plus loin. Autant de signes qui montrent que l’habitude se répand de plus en plus.

Lire en intégralité l’article des Echos





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche