RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/02/2014

Le premier observatoire mondial des forêts lance une carte interactive

Jean Camier



L’Université du Maryland s’est associé avec Google pour créer le premier observatoire mondial des forêts. Il s’agit d’une carte interactive qui montre en temps réel les avancées de la déforestation grâce à des images satellite. Entre 2000 et 2012, 2,3 millions de kilomètres carrés de forêts ont disparu.


Mi février l’Université du Maryland a lancé l’observatoire mondial des forêts. En partenariat avec Google, le projet vise à rendre disponible une carte interactive et évolutive des forêts du monde entier. Cette carte disponible sur www.globalforestwatch.org propose différents types de données avec quatre grandes catégories : évolution des forêts, couverture forestière, utilisation des forêts, préservation.

Une première version de cette plate-forme a été mise en ligne. Les images utilisées ont été fournies par le satellite d’observation Landsat qui recueille des données depuis presque quinze ans. Un pixel de chaque cliché représente 10m2, près de 650 000 photos ont ainsi été prises pour concevoir deux cartes de l’ensemble de la végétation de la planète. La première montre la situation vers l’an 2000, l’autre vers 2012.

Vient ensuite le travail de classement des données par l’homme puis par ordinateur. Au total, le projet devrait coûter environ 25 millions de dollars pour les trois prochaines années.


Alerte mensuelle à la déforestation

Grâce à cette carte, les chercheurs veulent publier chaque mois une alerte actualisée de l’état de déforestation. D’après Valéry Gond un spécialiste de l’analyse des forêts, cité par Le Figaro, « en Amazonie et au Congo, leur carte de déforestation me semble bien correspondre avec la réalité. En revanche, ils sont très optimistes sur la reforestation…». Le quotidien explique que « l'algorithme assimilerait la moindre repousse de buissons à un groupement d'arbres de plus de 5 mètres (définition arbitraire de la forêt choisie dans ce projet). »

Malgré ces discussions sur les critères choisis pour établir qu’il y a ou non reforestation, le projet de l’observatoire mondial des forêts est un outil très utile pour établir des bilans de l’état de la forêt dans le monde. D’après la comparaison entre la carte de 2000 et celle de 2012, 2,3 millions de kilomètres carrés de forêts ont disparu.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche