RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
23/01/2014

Le SER publie un plan de relance du photovoltaïque




Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a publié un plan de relance pour l’énergie photovoltaïque. Les tarifs de rachat, le raccordement, l’autoconsommation et le financement sont mis en avant comme des leviers potentiels de soutien du secteur.


Lundi 20 janvier le Syndicat des énergies renouvelables (SER) publie son « plan de relance de la filière solaire photovoltaïque ». Dans ce document d’une dizaine de pages, le SER propose des pistes pour soutenir la filière. Différentes pistes sont proposées.

Tarifs de rachat et raccordement

Le principal objectif du SER concerne la stabilisation du marché intérieur. Il estime que des appels d’offres doivent être mieux planifiés, pour cela il propose « une programmation pluriannuelle d'appels d'offres pour les installations de puissance supérieure à 250 kWc : 500 MW tous les six mois a minima pendant trois ans. » Pour les autres installations moins importantes, celles inférieures à 100 kW, le syndicat propose un tarif d’achat qui se base sur le taux de rentabilité et les coûts et non plus sur le volume des files d’attente.

Autoconsommation et simplification

Selon le Syndicat des énergies renouvelables, l’un des principaux leviers d’action repose sur l’autoconsommation. Dans le document, il explique que ce système doit être favorisé sur les bâtiments professionnels puis pour des zones d’habitation. « En l’état actuel de la réglementation, ces unités de production seront installées en priorité sur ou à proximité des bâtiments tertiaires ou industriels présentant des courbes de charge particulièrement adaptées à la production photovoltaïque » explique le texte.
 
« Il est néanmoins essentiel que le cadre juridique, technique, économique et organisationnel de la production et de l’achat/vente d’énergie évolue afin de tirer parti du foisonnement des lieux de consommation et de production. Poussée par une réglementation rénovée, l’autoconsommation pourra alors se déployer à l’échelle d’îlots urbains ou ruraux, et la gestion intelligente de l’équilibre entre la production et la consommation permettront, rapidement, à l’énergie solaire photovoltaïque d’être compétitive et attractive » continue le syndicat.
 
Enfin, le SER demande à ce que les délais des raccordements soient simplifiés et accélérés. Il propose de « fixer un délai unique de recours des tiers de 2 mois (délai de droit commun) contre toutes les autorisations. Le délai doit courir à compter de la publication de l’autorisation. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche