RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
16/10/2014

Le CIRAD met en avant le concept de « service écosystémique »




Le Centre international en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) vient de publier les résultats d’une étude sur le « service écosystémique ». Ce concept de valorisation de zones importantes pour l’environnement (stockage carbone, conservation de l’eau, qualité paysagère) serait en effet « devenu fondamental pour évaluer les bénéfices que l’on peut tirer des écosystèmes. »


Le CIRAD met en avant le concept de « service écosystémique »
Des chercheurs du Centre international en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) viennent de publier les résultats d’une étude sur le « service écosystémique ». D’après eux, ce concept « est devenu fondamental pour évaluer les bénéfices que l'on peut tirer des écosystèmes. »

On appelle « service écosystémiques » les vertus que peuvent avoir pour l’environnement certaines zones peuvent naturelles. Parmi ces services le CIRAD avance le stockage du carbone, la conservation de l’eau ou la qualité paysagère.

Les recherches menées au Costa Rica par le centre de recherche montrent qu’il est important d’identifier ces zones pour ensuite mettre en place des mécanismes de soutien. « Au Costa Rica, un programme national pionnier prévoit d'indemniser les propriétaires fonciers qui gèrent durablement leurs forêts et leurs terres. Ces forêts fournissent des services à l'échelon local - qualité paysagère, régulation des eaux -, mais aussi national, voire mondial : préservation de la biodiversité, stockage de carbone et, en définitive, réduction des émissions de gaz à effet de serre. »

Nouvel enjeu

Il faut retenir des conclusions du CIRAD qu’un nouvel enjeu doit être mis en avant par les gouvernants et collectivités : le choix des zones à protéger. En effet, chaque zone, en fonction de ses caractéristiques, offre des possibilités particulières qu’il convient de saisir avant de mettre en avant des stratégies de conservation.

« En cartographiant l'ensemble du territoire, les services écosystémiques que chaque site fournit, mais aussi les personnes qui en bénéficient, les chercheurs ont découvert des espaces pourvoyeurs de services multiples autour des bassins-versants densément peuplés de la vallée centrale du Costa Rica. Les aires protégées de cette région régulent l'approvisionnement en eau de milliers de personnes, tout en offrant leur qualité paysagère aux citadins » explique le centre de recherche.
 
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche