RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
15/09/2014

Le BRGM utilise des laser pour étudier l’érosion du littoral

Jean Camier



Le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM) vient de révéler qu’il avait effectué des recherches sur l’érosion du littoral grâce à des technologies laser innovantes. Ces nouvelles technologies permettent de mieux connaître la morphologie du littoral et ainsi effectuer plus aisément des comparatifs.


Le BRGM utilise des laser pour étudier l’érosion du littoral
« Dans le cadre de l'Observatoire de la côte sableuse catalane, le BRGM a effectué des levés expérimentaux au moyen de technologies laser innovantes. Objectif : mieux évaluer l'érosion du littoral » annonce le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM) par communiqué. Ces expérimentations se sont déroulées dans le cadre de l’Observatoire de la côté sableuse catalane (OBSCAT) dirigé par le BRGM Languedoc-Rousillon en partenariat avec la communauté d’agglomération de Perpignan. L’OBSCAT a été créée en 2013 « pour favoriser la mise en oeuvre par la communauté d'agglomération d'une gestion intégrée et cohérente de ses côtes vis-à-vis des risques d'érosion et de submersion. Sa mission est d'effectuer un suivi de la dynamique sédimentaire du littoral afin de mieux comprendre son fonctionnement. » Concrètement, il s’agit d’étudier la morphologie et l’évolution des plages de dunes grâce à des levés topographiques.
 
Cette nouvelle structure a permis aux chercheurs du BRCG d’être plus ambitieux dans leur démarche d’étude du littoral et ainsi de tester de nouvelles technologies innovantes.

Technologies laser

« Les levés expérimentaux effectués en juin 2014 ont permis de tester des technologies laser innovantes qui doivent permettre d'améliorer la qualité des données recueillies, notamment en termes de représentation 3D du milieu » explique le communiqué.
 
Les chercheurs ont utilisé de technologies nouvelles en les adaptant à la situation et aux spécificités de leurs recherches. Ainsi, « un premier levé a été réalisé à partir d'un scanner laser cinématique (Trimble MX2) monté sur quad, et un second à partir d'un lidar ultraléger monté sur drone (YellowScan). L'utilisation de ces outils pour la caractérisation des morphologies côtières constitue une innovation notable dans les domaines de la métrologie et des applications de monitoring littoral. »
 
Ces réalisation technologiques et scientifiques démontrent le potentiel des collaborations entre des instituts nationaux de pointes et des collectivités territoriales bien au fait des problématiques et enjeux spécifiques à leur zone.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche