RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
16/06/2015

Lancement de la semaine pour la qualité de vie au travail

Sébastien Arnaud



La douzième édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail a été lancée lundi 15 juin. Préoccupation importante pour les entreprises, la qualité de vie des salariés repose sur des aspects très variés parfois faciles à perfectionner.


Lancement de la semaine pour la qualité de vie au travail
Depuis 2004, chaque année, la Semaine pour la qualité de vie au travail est organisée par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT). Cette année du 15 au 19 juin dans toute la France, l’événement va essayer une fois de plus de sensibiliser les différents acteurs du monde de l’entreprise à ce sujet.

Qualité de vie et RSE

Parmi les sujets à aborder on retrouve le développement durable, le bien-être et l’environnement au sens le plus large. Considération plus que discipline, le bien-être au travail est une préoccupation qui doit être récupérée par l’entreprise et être intégrée à son engagement RSE.
 
« Même si le sens du bien-être en entreprise varie selon les individus, la qualité de l’environnement physique (sécurité, bruit, chaleur, éclairage, propreté, cadre spatial...) apparaît inhérent à la qualité de vie au travail. En effet, loin de s’opposer à la compétitivité des entreprises, cette dernière est essentielle au développement durable et à l’innovation. L'environnement au sein des espaces de travail sera donc l'un des chantiers de cette semaine. Il est aussi l'un des enjeux de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) puisque se sentir bien sur les lieux de son activité professionnelle rime souvent avec efficacité dans son travail » commente Le Parisien.
 
Par ailleurs trop souvent immanent des demandes sociales des salariés, les considérations liées à la qualité de vie méritent d’être pensées en amont par le top management avant que des plaintes ne se manifestent. Il s’agit là de s’intéresser aux collaborateurs et de démontrer de l’intérêt pour leur quotidien, leurs difficultés et notamment celles qui peuvent être allégées. En effet, la place même du dialogue dans l’entreprise contribue à améliorer la qualité de vie sur le lieu de travail.
 
Lire ici en intégralité l’article du Parisien
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche