RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
25/03/2015

La loi biodiversité, bien qu’imparfaite, est soutenue par les associations




Plutôt bien accueillie la loi sur la biodiversité fait débat en dehors de l’hémicycle. Malgré les critiques concernant l’Agence de la biodiversité et la protection des animaux, les associations soutiennent le texte et espèrent le voir vite passer devant le Sénat.


La loi sur la biodiversité est sensée être l’une des plus grandes réalisations environnementales du quinquennat. Le gouvernement met largement en avant ce texte qui doit sonner comme un argument pour les discussions internationales sur l’environnement et le climat.

Alors que la première lecture à l’Assemblée s’est achevée, associations et militants ont abondamment commenté le texte. C’est le cas notamment de l’association Humanité et biodiversité qui a publié un communiqué pour commenter point par point le projet de loi.

Affirmant que « l’esprit de la loi (a été) respecté » le texte avance ensuite ce qui est vu comme des insuffisances. Ainsi, « l'Agence française pour la biodiversité et la traduction en droit français du protocole de Nagoya, deux marqueurs forts du projet de loi, sont adoptés. Mais l'agence reste amputée de l'ONCFS (Office nationale de la chasse et de la faune sauvage ndlr), ce qui est proprement incohérent et déséquilibre l'agence d'une partie terrestre forte. Nos structures seront d'autant plus vigilantes sur les moyens humains et financiers qui seront affectés à cette dernière dans la prochaine loi de finance. »


Loi « importante »

Des décisions d’amendement prises par l’Assemblée ont été largement critiquées par les associations, notamment concernant les animaux (voir notre article). Mais, continue le communique de Humanité et biodiversité, « au final, la loi s'est globalement peu enrichie lors de son passage au sein de l'hémicycle mais les marqueurs du projet ont été conservés »

 « Nous attendons donc du Sénat qu'il se saisisse vite du texte, car l'érosion de la biodiversité, elle, n'attend pas. Espérons que les élus et le Gouvernement sauront saisir l'opportunité d'adopter une loi ambitieuse pour la biodiversité, donc pour notre société. Le défi à relever est important : reconquérir la biodiversité dont notre avenir dépend » conclue l’association de défense de l’environnement.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche