RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/12/2016

La SNCF va rembourser dès 30 minutes de retard




Sans obligation légale, la SNCF a décidé d’opter pour « la meilleure garantie d’Europe » en proposant le remboursement à partir de trente minutes de retard quelles que soient les raisons alors que jusqu’ici la compagnie excluait les raisons qui n’étaient pas de son fait. Une mesure ambitieuse qui vise clairement à réconcilier les Français avec la compagnie ferroviaire.


ILD
ILD
Voilà une mesure qui pourrait permettre d’améliorer l’image largement dégradée de la SNCF. Mardi la responsable de la branche Voyages SNCF a annoncé qu’à partir du 1er décembre les voyageurs seront remboursés dès qu’ils sont victimes d’un retard de plus de trente minutes.
« Jusqu'à présent, la SNCF dédommageait uniquement les passagers si le retard lui était imputable, ce qui excluait les aléas externes comme les incidents météorologiques ou les actes de malveillance qui représentent "un tiers des retards", selon la responsable » rapporte France 3.
 
Sans détailler le prix de cette mesure, la responsable a insisté sur le fait que cette décision n’était pas motivée par une quelconque obligation puisque jusqu’ici la garantie de remboursement à partir d’une heure de retard était déjà plus ambitieuse que la réglementation européenne. « La règle est aussi "plus avantageuse que chez les concurrents", "plus simple", "plus rapide" et "plus souple", a jouté Mme Picard. L'usager pourra faire une demande de dédommagement en ligne, sur le lien "garantie ponctualité" du site SNCF, dès l'arrivée du train. Il obtiendra "un bon d'achat en 48h" et pourra l'utiliser "sur tous les canaux" et "en plusieurs fois s'il le souhaite" » continue l’article de la chaine publique.
 
« Les montants de l'indemnisation sont eux aussi "plus généreux" que ceux imposés par la réglementation européenne : 25% pour un retard de 30 minutes à 2 heures, 50% entre 2h et 3h et 75% au-delà. Le texte européen, entré en vigueur en 2009, plafonne la compensation à 50% à partir de 3h de retard » lit-on plus loin. Reste désormais à savoir si cette mesure suffira à réconcilier les Français avec le train, plus écologique et confortable mais dont les prix poussent à chercher de nouveaux moyens de transports.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche