RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/06/2016

La RSE, notion de plus en plus en développement

Sébastien Arnaud



Depuis la crise de 2008, la notion de RSE connaît un véritable essor. Un article en ligne du Journal du Net explique « la société a depuis la crise de 2008, engagée ses mutations avec une plus forte expression de ce qu’elle veut ou ne veut plus, de ses attentes, de ses exigences, traduites par une distanciation de plus en plus forte entre les citoyens d’une part, et les systèmes financiers classiques d’autre part. »


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
L’article souligne que « face à cela, comme dans tous contextes historiques de perturbations des équilibres économiques, de nouveaux modèles de management apparaissent, même si leurs auteurs se défendent de les promouvoir comme tels, s’agissant par exemple du concept d’entreprise libérée, mais de quoi l’entreprise serait-elle réellement l’otage d’ailleurs ? D’un manque de confiance envers les salariés, ou de leur manque de mobilisation ? »
 

Le bonheur au travail, une réalité possible

L’article du Journal du Net ajoute que les défenseurs du concept d’entreprise libérée « ont le grand mérite de questionner les pratiques et les organisations, d’interpeller sur les postures, le poids ou les dérives du contrôle hiérarchique, d’appeler les gouvernances d’entreprise à mieux intégrer d’une part les idées et d’autre part les attentes des salariés dans les dimensions politiques et stratégiques. »

Or, comme l’explique l’article, « par la nécessité de sécuriser leur rentabilité et de maintenir leur compétitivité, donc souvent de revisiter leur stratégie, les actionnaires et administrateurs des grandes entreprises ont, pour la plupart, pris conscience de cette nécessité d’adapter leur projet, en intégrant cette fois un périmètre social. »

Car la RSE est une « vraie tendance » et non « un effet d’aubaine » ; L’article précise que « du thème général de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE), on peut produire le sentiment d’une mascarade, d’un effet d’aubaine marketing, d’une réponse aux appels exacerbés du dialogue social, ou d’un outil de différenciation et d’image. »

Toutefois, « le fait de s’interroger et de faire émerger un engagement de responsabilité sociale par l’entreprise, permet là aussi de réinterroger les pratiques et de se questionner sur les adaptations nécessaires aux évolutions sociologiques, aux attentes et aux prises de position des salariés, aux exigences des nouvelles et des futures générations, et finalement sur leurs capacités à contribuer à nouveau aux objectifs et résultats attendus. »

Lire l’intégralité de l’article du Journal du Net ici.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche