RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/01/2014

La FNAUT « dénonce la hausse très importante du prix des transports publics »




Dans un communiqué de presse, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) interpelle le gouvernement sur la hausse de la TVA pour les transports publics. Pour l’association la hausse des prix risque de décourager les utilisateurs.


La FNAUT « dénonce la hausse très importante du prix des transports publics »
La hausse de la TVA continue à faire parler d’elle. Les transporteurs, SNCF en tête, ont lutté sans succès pour obtenir le taux réduit à 5,5%. Ils ont même vu passer de 7% à 10%de TVA sur leurs services et ont réagi en augmentant le prix des billets. Fin décembre, Guillaume Pepy, s’insurgeait contre la hausse de la taxe et ironisait dans les colonnes du Figaro sur le taux réduit accordé au cinéma, « c’est vrai, c’est vital le cinéma » disait-il.
 
Début janvier, c’est la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) qui affirme son mécontentement. Dans son communiqué elle « dénonce la hausse, qui atteint généralement 3 %,  du prix des transports publics, conséquence directe de celle de la TVA que le gouvernement vient de porter de 7 % à 10 %. »

Pas dans le sens de la transition énergétique

« Cette hausse intervenue au 1er janvier 2014, très supérieure au taux de l’inflation, est inacceptable. Elle pénalise fortement les usagers les plus modestes, souvent captifs du transport collectif qui est pour eux un service de première nécessité »  continue le texte de la FNAUT.
 
En plus des problèmes sociaux que la fédération estime que la mesure va à l’encontre des projets de développement des transports collectifs en fragilisant l’équilibre économique des sociétés de transports.
 
« Ces réductions inciteront d’autant plus à l’usage de l’automobile que la sous-taxation du carburant diesel reste inchangée en 2014 et n’évoluera que marginalement en 2015 et 2016 » souligne le communiqué.

Pour les auteurs du texte la mesure ne va pas dans le sens de la transition énergétique affirmée par le gouvernement « Ainsi, alors que le Chef de l’Etat lui-même fait de la transition énergétique une priorité pour 2014, la politique fiscale du gouvernement conduit à des résultats opposés. »
 
Le communiqué dans son intégralité 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche