RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
04/06/2014

La FAO veut une meilleure collecte des données pour lutter contre la déforestation




La FAO, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture invite les Etats à engager des programmes de collecte des données de la déforestation. Selon elle, c’est par ce seul moyen qu’une lutte efficace contre ce phénomène peut être entreprise.


Creative Commons
Creative Commons
« Les forêts sont une source d'aliments, de biens et de services essentiels à la survie et au bien-être de toute l'humanité. L'ensemble des avantages que procurent les forêts dépendent de la sauvegarde de la riche diversité génétique qu'elles renferment - laquelle est de plus en plus menacée » estime Eduardo Rojas-Briales, le Sous-Directeur général de la FAO chargé des forêts.
 
L’organisation des Nations unies chargée de l’alimentation et de l’agriculture a publié un rapport sur l’état des ressources génétiques forestières mondiales. Dans un communiqué elle explique que « la moitié des espèces arborescentes utilisées et signalées par les pays sont menacées par la conversion des forêts en pâturages et en terres agricoles, par la surexploitation et par les impacts du changement climatique. »
 
D’après les représentants de la FAO, le rôle des forêts sur le climat mais aussi sur la sécurité alimentaire doit pousser les autorités nationales à s’engager dans des mesures concrètes de protection.

Meilleure collecte des données

La collecte des données est la première étape nécessaire pour la mise en place de politiques efficaces de lutte contre la déforestation. Après avoir insisté sur ce point, la FAO avance quelques axes de travail. « Le nouveau rapport, préparé sous l'égide de la Commission FAO des ressources génétiques pour l'alimentation et l'agriculture, prône des mesures urgentes pour améliorer la gestion des forêts et de leurs ressources génétiques, et veiller à ce que les populations rurales qui en dépendent puissent en tirer des avantages durables. Il est en outre vital de concevoir et de renforcer des programmes nationaux de semences pour garantir la disponibilité de semences forestières génétiquement appropriées » affirme le communiqué.
 
Du 23 au 27 juin, des représentants du monde entier sont invités à se rendre au siège de la FAO pour « examiner des questions pressantes relatives à la gestion durable des forêts lors de la session annuelle du Comité des forêts de l'Organisation. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche