RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/08/2015

La Chine, une priorité pour Suez Environnement

Sébastien Arnaud



Le groupe Suez Environnement fait de la Chine un territoire de croissance pour son activité et a créé un partenariat avec le groupe Chongqing Water Group.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Suez Environnement  choisi la chine comme terrain de croissance et d’investissement : le groupe a créé un partenariat avec le groupe Chongqing Water Group.
 
Un article en ligne du journal Les Echos souligne que la « Chine demeure un pôle de croissance pour Suez Environnement en dépit du ralentissement de la deuxième économie mondiale ».

"anticiper plus de développement en Chine"

Le groupe Suez Environnement compte développer ses compétences par le biais de la Chine et en fait une de ses priorités. En effet, selon un article du journal Les Echos, rapportant les dires du Directeur-général du groupe français, Jean-Louis Chaussade. Selon l’article, « le numéro deux mondial du traitement de l’eau et des déchets compte notamment sur la volonté de la Chine de s’attaquer aux problèmes d’environnement pour y conforter sa croissance », d’après les propos tenus par Jean-Louis Chauchade à Bloomberg TV.
 
Selon l’article, Jean-Louis Chaussade a réaffirmé que la priorité de la Chine restait à ce jour les problèmes environnementaux : « Les problèmes environnementaux restent la principale préoccupation du gouvernement chinois, qui a pris de nombreuses mesures afin d’améliorer la situation », avant d’ajouter « anticiper plus de développement en Chine que de récession, nous allons continuer à croître » dans ce pays. Le directeur de Suez Environnement affirme également que « la Chine subît un ralentissement en termes de croissance économique, mais le pays continue de croître rapidement ».
 
Le groupe garde donc confiance dans son partenariat avec Chongqing Water Group, en espérant une « accélération de la demande pour les services comme la gestion des déchets dangereux et de ceux provenant du secteur de l’énergie ». Suez Environnement souligne aussi qu’il « n’a aucune intention de changer sa stratégie malgré la récente volatilité des marchés. »
 
Le mois dernier, Suez Environnement a annoncé « une baisse de 45% de son bénéfice semestriel, le comparable de l’année précédente ayant été gonflé par des cessions d’actifs, tandis que l’activité demeurait léthargique en Europe. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche