RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/05/2014

L’association Les Amis de la Terre pourfend les agrocarburants

Jean Camier



Dans un communiqué l’association Les Amis de la Terre, s’insurge contre les agrocarburants. D’après les militants, utiliser cette solution pour remplacer les énergies fossiles est, en fait « une bonne idée catastrophique. »


DR Les Amis de la Terre
DR Les Amis de la Terre
« Le remplacement des énergies fossiles par des agrocarburants paraît à première vue être une bonne idée. (…) Mais l'envers de la médaille de cette brillante promesse est bien sombre. Trop souvent, en cherchant à transformer les plantes en carburants, on reproduit les pires excès des autres technologies extractives » affirme d’emblée le communiqué de l’association Les Amis de la Terre.
 
Dans un communiqué du 11 mai intitulé « Détruire la nature pour sauver le climat ? » les militants dressent un bilan « catastrophique » des agrocarburants.

Une catastrophe pour l’environnement

Le texte liste des exemples de « saccages » de forêts, de plantations avec leurs conséquences sur la biodiversité. Du Brésil à l’Indonésie en passant par l’Afrique et le Royaume-Uni, « l’agrobusiness » détruit l’environnement en voulant protéger le climat.
 
L’association explique ensuite qu’en détruisant l’environnement, ces pratiques finissent aussi par avoir une incidence sur le climat et les émissions de CO2. « Premièrement, une forêt rasée mettra des décennies, voir même des siècles, pour se reconstituer complètement, ce qui provoquera une augmentation des émissions de CO2 pour les 50 années à venir. Deuxièmement, la déforestation entraîne souvent une érosion du sol qui libère le carbone qui était précédemment séquestré dans des couches stables du sol. Troisièmement, lorsque l'agrocarburant est produit à partir de plantations de maïs ou de canne à sucre, celles-ci contiennent moins de carbone qu'une forêt adulte » explique le communiqué.

Attention aux simplifications

Pour l’association, le problème des agrocarburants repose sur l’identification des émissions de CO2 comme unique domaine de lutte environnementale. « Les partisans des agrocarburants pensent que les problèmes actuels peuvent être réglés, et que le problème des gaz à effet de serre est plus important que les autres problèmes écologiques. Mais même si les agrocarburants pouvaient offrir une source de carburant neutre sur le plan carbone, nous devons nous questionner sur le type de planète où nous voulons vivre » continue le texte.
 
D’après les auteurs, pour protéger l’environnement il faut avant tout changer d’état d’esprit en ne considérant pas la nature uniquement comme des ressources. « Tant que cette attitude ne changera pas, nous continuerons à encore détruire, tout en voulant bien faire » concluent-ils.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche