RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/04/2015

L'association 30 Millions d’amis s’insurge contre la mode des fourrures




Sur son site l’association de défense des animaux a dénoncé le nouveau succès de la fourrure dans la mode. Pour les militants il faut alerter le consommateur sur cette industrie pour que le phénomène disparaisse. Certaines marques se sont officiellement prononcées contre cette pratique et ont annoncé n’utiliser que des produits synthétiques.


Visuel d'illustration. © Shutterstock
Visuel d'illustration. © Shutterstock
La mode change mais la fourrure reste, au plus grand désespoir des associations de protection des animaux. Pour eux la fourrure est quasiment un emblème du mauvais traitement des animaux. Dans un article publié sur son site 30 Millions d’amis fustige cette mode : « la voilà de retour ! Elle réapparaît de façon insidieuse sur les cols des capuches, à l’intérieur des chaussures, sur les revers de sacs à main. Plébiscitée par les marques fétiches des jeunes, elle a fait fureur cet hiver dans les vitrines... et un carnage chez les animaux. Et cette tendance n’est pas près de s’arrêter puisque les grandes maisons de couture prévoient encore d’utiliser sans retenue de la vraie fourrure dans leur prochaines collections. »

Continuer la sensibilisation

D’après les chiffres de l’association 56 millions d’animaux « laissent leur peau chaque année pour garnir nos vêtements ». Donnant l’exemple d’une marque canadienne, 30 Millions d’amis estime qu’il faut sensibiliser les consommateurs pour qu’ils cessent d’être complices « malgré eux » de cette situation. « Les associations de protection animale ne cessent de sensibiliser les consommateurs, souvent mal informés et complices, malgré eux, de ces atrocités. Peu d’entre eux ont conscience des terribles souffrances qui se cachent derrière un seul de ces manteaux. C’est donc à chacun de nous de sensibiliser notre entourage ! Car un bon consommateur est un consommateur averti » explique le texte.

RSE et engagement des entreprise entrent en jeu

Ainsi, on apprend que certaines entreprises ont mis au point des matières synthétiques pour éviter d’utiliser des fourrures. Par ailleurs, explique l’article, « Sensibilisées à cette cause, de nombreuses marques comme Chevignon, Kookaï, Zara, H&M, Caroll ou Etam ont récemment annoncé la fin de la commercialisation des articles en vraie fourrure. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche