RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
25/03/2015

L’OMS s'inquiète des risques de cancer d'un herbicide très utlisé




Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé au monde. D’après le centre de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce produit est « probablement carcinogène pour les humains. » Relayée par les associations, cette déclaration fait étonnamment peu de bruit en comparaison avec l’utilisation massive de ce produit. L’interdiction n’est pas encore à l’ordre du jour mais la question pourrait vite se poser.


L’OMS s'inquiète des risques de cancer d'un herbicide très utlisé
Le centre de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de déclarer que le glyphosate est « probablement carcinogène pour les humains ». Lorsque l’on sait ce qu’est ce produit, l’on eut s’interroger sur le peu de bruit qu’a fait cette déclaration. En effet, le glyphosate est simplement l’herbicide le plus utilisé au monde.
 
Ce produit est très largement utilisé par les particuliers, mais ce sont surtout les industriels de l’agroalimentaire qui peuvent craindre que l’on aille vers l’interdiction d’un produit qu’ils affectionnent.
 
Si l’on en croit les informations publiées sur le site Les Amis de la Terre, « plus de 80% des OGM cultivés dans le monde sont modifiés pour pouvoir tolérer le glyphosate. » Ainsi, « l'évaluation par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), du glyphosate dont les ventes annuelles sont estimées à 6 milliards de dollars, devrait particulièrement inquiéter Monsanto, la compagnie qui mit le glyphosate sur le marché dans les années 70, sous la marque Roundup. »

Pas d’interdiction mais un argument de choc

« Le CIRC n'a aucun rôle règlementaire et ses décisions n'entrainent pas automatiquement d'interdiction ou des limitations dans l'utilisation. Par contre, c'est un argument de poids pour faire pression sur les législateurs » lit-on sur le site de l’association de défense de l’environnement.

Avec la publicité et la crédibilité qu’apportent l’OMS, il y a fort à parier que les législateurs vont s’emparer de la question et réfléchir à la suppression de ce produit. L’enjeu sera alors de trouver un produit plus respectueux de la santé et de l’environnement qui garantira un niveau d’efficacité proche de celui du glyphosate.






1.Posté par Tozzi Gérard le 28/03/2015 17:54
Il faut interdire ce poison d'urgence

2.Posté par Slick le 30/03/2015 10:14
Depuis 40 ans toutes les études des instances officielles d'évaluation françaises, européenne et internationales ont jugé le glyphosate non cancérigène ni mutagène.
Une nouvelle étude le classe "probablement cancérigène"
Qui faut-il croire ?
Les avis concordants de milliers d'experts dans le monde ou ceux du CIRC ?

3.Posté par arnaud le 02/07/2015 15:53
Les risques de ces substances chimiques des herbicides pour la santé humaine sont importants et cela a été longtemps méconnu et/ou sous-estimé.
voir : La prévention des risques professionnels des herbicides : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=533

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche