RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
16/09/2014

L’Agence française de développement lance les « obligations climat »




En préparation du Sommet international sur le climat de New York, l’Agence française de développement (AFD) multiplie les initiatives dans le domaine de la lutte contre les dérèglements climatiques. Avec des « Climate bonds » ou « obligations climat » l’agence lance un outil de financement « innovant et incitatif ».


Après avoir annoncé le lancement d’un appel à projet avec le Cirad (notre article), l’Agence française de développement (AFD) continue les annonces chocs dans le domaine de la lutte contre le dérèglement climatique. « À quelques jours de l'ouverture du Sommet international sur le climat de New York, organisé par le Secrétaire général des Nations Unies, auquel elle participe, l'AFD émet avec succès pour la première fois de son histoire des obligations climat ("Climate Bonds")  » annonce la structure publique française.
 
Ces obligations ont été créées pour être permettre le financement de projets qui s’inscrivent dans le lutte contre les dérèglements climatiques et leurs conséquences.

Levée d’un milliard en un jour

Forte de son réseau et de ses canaux de communication, l’AFD a réussi à lever pour un milliard d’euros sur les marchés financiers en un jour. « S'appuyant sur son expérience et son engagement climat, l'AFD a proposé aux acteurs d'investissements, en particulier ceux socialement responsables d'investir dans une obligation disposant de standards spécifiques et robustes en matière de lutte contre le dérèglement climatique allant au-delà des normes internationales habituelles des obligations vertes » explique-t-elle.

Par cette démarche, les dirigeants de l’AFD espèrent agir efficacement et avec réalisme sur le dossier climatique. « Aujourd'hui l'aide au développement et son financement doivent jouer un rôle incitatif dans la mobilisation des financements en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique. L'AFD est convaincue du potentiel de ce marché qui mobilise de plus en plus d'entreprises et acteurs internationaux. L'AFD contribue activement à la création d'outils et à la structuration de standards internationaux mesurant l'empreinte carbone des projets qu'elle finance, au profit d'un développement durable et sobre en carbone » insiste Pierre Forestier, le responsable changement climatique au sein de l’agence.
 
Evidemment, le choix de la date de lancement de ces obligations climats ne doit rien au hasard. Les représentants de l’AFD vont s’appuyer sur cette initiative pour être force de proposition lors du sommet de New York où les enjeux financiers seront largement abordés.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche