RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
31/10/2013

Jeux Olympique de 2014, la Russie tient ses promesses environnementales

Jean Camier



La Russie avait promis de respecter l’environnement lors de sa candidature pour les JO de 2014. Après des critiques d'associations écologistes, les inspecteurs de l’ONU ont apprécié les efforts des sociétés et du gouvernement notamment en matière de compensation écologique.


Jeux Olympique de 2014, la Russie tient ses promesses environnementales
La station balnéaire russe de Sotchi sur la mer Noire accueillera en 2014 les Jeux Olympiques d’hiver. Lors de la compétition internationale pour l’organisation des Jeux, la Russie avait mis en avant des travaux responsables en matière d’environnement et de développement durable. Argument qui avait largement joué en la faveur du pays.
 
Fin octobre, des experts du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) se sont rendus sur le site pour inspection. Ils ont déclaré être satisfaits des efforts faits par la société publique Olympstroï qui a notamment lancé une étude sur l’influence des travaux sur l’environnement. Leur visite avait été précédée, en début d'année, par des critiques de mouvements écologistes. Ceux-ci dénonçaient le manque d’ambition quant aux  mesures de limitation des effets négatifs sur l’environnement.
 
Les experts ont rencontré des élus locaux, des militants écologistes et des habitants de la région. La visite était prévue par un accord entre Moscou et l’ONU sur la transparence exigée des travaux en vu des JO. Ce type d’accord est habituel dans le cadre des manifestations sportives internationales mais dans ce cas, l’accent est particulièrement mis sur l’environnement.


DR Parc de Sotchi
DR Parc de Sotchi

Compensation écologique

« La Russie a promis de préserver et de promouvoir l'écosystème de la ville et d'introduire des normes et des technologies de développement durable. Nous pouvons dire aujourd'hui, au moment où le projet de modernisation de la région et la préparation aux Jeux olympiques touchent à leur fin, que la Russie respectera pleinement ses engagements » a déclaré mercredi 30 octobre Dmitri Kozak devant le le Comité international Olympique.
 
L’enjeu écologique était d’autant plus important que les Jeux se dérouleront entre la réserve de biosphère du Caucase et le Parc national de Sotchi. Il a rappelé les mesures prises pour limiter l’impact du chantier sur l’environnement écologique dans une région auparavant dénuée d’infrastructures sportives.
 
Le principe de compensation écologique a été mis en œuvre avec la plantation d’1,5 million d’arbres. Les autorités se sont engagées a aller plus loin encore avec la création d’un parc ornithologique naturel ainsi que la mise en place d’un programme de protection et de réintégration de léopards d’Extrême-Orient.
 
Le ministre a souhaité rassurer le comité et les associations écologistes en affirmant que les travaux ont respecté le principe « zéro déchets » et l’application des « normes vertes ».
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche