RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/06/2014

Irstea et CNRS, l’ingénierie écologique ouvre ses portes




Le 28 et 29 juin, les instituts de recherche Irstea et CNRS organisent un weekend portes ouvertes avec des sites-ateliers dans toute la France. L’objectif est de faire découvrir au public l’ingénierie écologique, « discipline qui utilise des concepts et des techniques innovants pour mieux gérer notre environnement. »


Ingécotech Aix-en-Provence DR Irstea
Ingécotech Aix-en-Provence DR Irstea
« Nettoyer les eaux usées, anticiper les épidémies, utiliser des fourmis pour restaurer des prairies, les plantes pour dépolluer des sols, lutter contre les risques naturels en montagne, ... Ce sont quelques exemples d'expérimentation faisant appel à l'ingénierie écologique. Une discipline qui utilise des concepts et des techniques innovants pour mieux gérer notre environnement » explique le communiqué de Institut de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea).

« S'inspirant de la nature et du vivant, écologues, biologistes et hydrologues restaurent ou créent de nouveaux écosystèmes pour la biodiversité et améliorent la qualité de notre vie quotidienne tout en limitant également nos impacts sur l'environnement », voilà le concept que les scientifiques veulent faire découvrir.

L’institut annonce qu’un weekend portes ouvertes sera organisé avec le CNRS les 28 et 29 juin. Durant ces deux jours, « d'une vingtaine de sites-ateliers de restauration écologique répartis sur toute la France. »

Discipline en plein essor en France

« En France, dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité, il est prévu de restaurer 15% des écosystèmes naturels à l'horizon 2020. Partout dans le monde, des politiques publiques visent à ralentir la consommation des ressources non renouvelables et les pollutions qui découlent de leur exploitation. C'est ainsi que des milliers de chantiers d'ingénierie écologique sont initiés dans le monde entier » continue l’Irstea.

Les deux centres de recherche sont engagés dans cette démarche depuis les années 1990. Aujourd’hui « en plein essor » en France, l’ingénierie écologique vise à s’inspirer des phénomènes naturels pour trouver des applications utiles au quotidien. « Au coeur du concept : agir toujours par et pour le vivant. Ces recherches offrent en outre un fort potentiel de transfert d'innovation et de développement économique » conclue le communiqué.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche