RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
07/07/2014

Indice Harmonica, l’indicateur de pollution sonore




Après les indicateurs de pollution en ville, les villes de Paris et Lyon sont les cobayes d’un nouveau procédé qui évalue la pollution sonore, l’indice Harmonica. Il doit permettre aux habitants d’être informés sur les risques éventuels qu’ils encourent à cause du bruit.


Indice Harmonica, l’indicateur de pollution sonore
Pour la première fois des indicateurs de pollution sonore ont été installés à Lyon et Paris. De la même manière que des appareils permettent de surveiller l’indice de pollution en ville, ces appareils vont surveiller le bruit. Le procédé a été présenté jeudi 3 juillet par ses concepteurs.
 
« Cet indice, baptisé Harmonica, sera introduit dans un premier temps en région parisienne et à Lyon. En forme de flèche, il apporte trois informations complémentaires: A la base, un rectangle plus ou moins grand donne le niveau de bruit de fond. Au dessus, une pointe plus ou moins élancée mesure le niveau des pics de bruits. Enfin, la couleur du pictogramme indique l'impact sanitaire du niveau sonore sur le modèle d'un feu tricolore » détaille Le Figaro. Si l’indicateur est vert, le niveau de bruit ne pose pas de problème, orange indique un bruit gênant notamment pour le sommeil alors que le rouge montre que le niveau fixé par l’OMS a été dépassé.
 
Le projet a été développé par les agences de surveillance de bruit Bruitparif (Paris) et Acoucité (Lyon). Les instigateurs du projet mettent en avant une étude réalisée par la Commission européenne en 2010 qui indiquait que pour la moitié des européens le bruit posait un « grave problème ».

Risques pour la santé

Les troubles du sommeil sont les premiers risques pour la santé que les bruits excessifs peuvent causer. Mais, d’après les informations collectées par Le Figaro, des risques cardio-vasculaires ou des retards d’apprentissages pour les écoliers peuvent aussi en découler. Les spécialistes du sommeil affirment par ailleurs que les situations varient beaucoup selon les personnes.
 
Les deux agences à l’origine du projet Harmonica ont mis en ligne une carte interactive qui indique les niveaux de bruits heure par heure. Ils ont été placés  à des endroits stratégiques, survolés par des avions, à proximité d’axes routiers, de bars ou de boites de nuit.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche