RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
19/05/2017

Hubert Reeves réagit à la nomination de Nicolas Hulot au sein du gouvernement Macron




L’astrophysicien et communicateur scientifique et écologiste Hubert Reeves, a fait part de sa réaction à la nomination de Nicolas Hulot à la tête du ministère d'Etat chargé de la Transition écologique et solidaire, dans un communiqué de l’association d’Humanité et biodiversité.


Source : Newspress.fr
Source : Newspress.fr
La nomination au gouvernement de l'ancien journaliste et militant international de défense de l'environnement Nicolas Hulot a beaucoup fait réagir. Lui qui est une référence dans l'engagement sur ces questions depuis des années et sous le feu des critiques de beaucoup qui estiment que son nom est instrumentalisé par le nouveau président et le Premier ministre. Une position que ne partage pas une autre sommité de la défense de l'environnement, Hubert Reeves qui appelle à lui donner sa chance en saluant une nomination gage d'espérance. Dans un communiqué relayé par l'ONG Humanité & Biodiversité il est élogieux. 

« Sans nul doute le caractère transpartisan de la démarche du Président de la République, confirmé par la composition du gouvernement, a été un atout pour que Nicolas Hulot accepte ce poste important de ministre d'Etat chargé de la Transition écologique et solidaire »,  écrit Hubert Reeves. L’écologiste franco-canadien ajoute : « Je salue cette bonne surprise au double titre de président d'honneur de l'association Humanité & Biodiversité et de président d'honneur de l'Agence française pour la biodiversité. » 

L’astrophysicien souligne « le mot « solidaire » qui est adjoint à l'adjectif "écologique",
car en effet, les deux mots sont indissociables. »
Hubert Reeves conclue : « A l'évidence, leur co-existence augure bien des dispositions d'esprit du ministre en pleine conscience de ses responsabilités pour l'humanité et la biodiversité. » Une approche optimiste et de confiance dans le nouveau ministre qui est loin de faire l'unanimité. L'intransigeance de Nicolas Hulot dans son rapport avec ces dossiers, et notamment son refus de participer à quasiment tous les gouvernements précédents parce que les conditions d'une action efficace n'étaient pas réunies plaident cependant en sa faveur. 

 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche