RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
13/03/2017

Haute Savoie : branle-bas de combat autour de la qualité de l’air




A la fin du mois de février, le Conseil départemental de Haute Savoie a tenu une séance de travail sur le thème de la qualité de l'air, en présence du Préfet de la Haute-Savoie, de nombreux élus locaux et régionaux, du Président du Conseil National de l'Air, de représentants d'Air Rhône-Alpes et de parlementaires.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
A l'occasion de cette séance, sur la base d'une connaissance scientifique, Christian Monteil, Président du Conseil départemental de la Haute-Savoie, a présenté de nouvelles mesures qui permettront de lutter, aux côtés de l'État, de la Région et des EPCI, contre tous les facteurs d'émissions de polluants, que ce soit en provenance du secteur résidentiel, des transports ou de l'industrie.
 

« Prendre des mesures d’envergure départementale »

Les mesures proposées renforcent et accélèrent l'action départementale, sur l'ensemble du territoire. En introduisant la séance de travail, Christian Monteil a affirmé la nécessité de prendre des mesures d'envergure départementale, couvrant l'ensemble de la Haute-Savoie, et des mesures dépassant la seule ambition corrective - actions d'urgence pour juguler un pic de pollution - afin d'anticiper concrètement les événements ultérieurs et produire des effets durables tout au long de l'année.
 
En effet, comme l'ont rappelé les services de l'État, si l'attention s'est portée principalement ces dernières semaines sur la vallée de l'Arve, l'analyse des mesures montre que l'épisode est préjudiciable pour toute la Haute-Savoie.
 
De même, au-delà des pics de pollution, les valeurs moyennes de polluants atmosphériques restent élevées tout au long de l'année, ce qui nécessite la mise en oeuvre de mesures qui dépassent le stade correctif pour atteindre celui de préventif.
 
L'ensemble des moyens complémentaires qui seront mis en oeuvre par le Département - soit environ 18 Meuros supplémentaires - concernent tous les secteurs d'émission de polluants et comprennent des actions internes à la collectivité. Le Département s'est engagé à être exemplaire dans son fonctionnement interne et la conduite de ses actions.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche