RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
19/05/2016

Glyphosate, son autorisation remise en question




La réunion qui devait décider du renouvellement de l'autorisation de mise sur le marché du glyphosate a été annulée, à la suite du refus de divers pays, dont la France.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Environnement Magazine explique que « comme le 8 mars dernier, la Commission européenne a annulé la réunion qui devait approuver l'autorisation de renouvellement de l'autorisation de mise sur le marché (AMM) de ce pesticide controversé. »

Pour cause ? « L'opposition ou l'abstention de plusieurs pays – dont la France, l'Allemagne, l'Italie, la suède, l'Autriche, et le Portugal, rendant impossible l'atteinte d'une majorité suffisante pour approuver le texte. »

Cependant, comme le souligne l’article, « le feuilleton sur le glyphosate n'est pas terminé. La Commission pourrait réunir un comité d'appel, composé des représentants des pays membres. »
 

Probablement cancérigène pour l’OMS

L’article ajoute que « si aucune décision n'est prise d'ici le 30 juin, date d'expiration de l'AMM actuelle, le glyphosate ne sera plus autorisé dans l'Union européenne et tous les produits le contenant devront être retirés du marché d'ici au 30 décembre 2016 » comme l’indique l'association Foodwatch.

Environnement Magazine précise que « dans sa dernière version, la Commission européenne proposait un renouvellement de l'AMM pour 9 ans, contre 15 ans dans le projet initial. »

Pour rappel, « deux institutions ont émis des avis divergents sur cette molécule : cancérigène probable pour l'OMS, qui se base sur l'évaluation du glyphosate et de ses co-formulants, et non-cancérogène pour l'EFSA, qui a étudié le glyphosate seul (au niveau européen, on autorise les substances actives). »

 En outre, « l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) doit mener des investigations sur les effets plus larges sur la santé du glyphosate et qu'elle n'aura terminé ses travaux qu'à la fin de 2017. »

Lire l’intégralité d‘Environnement Magazine ici.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche