RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
06/05/2014

Gaz de schiste : premier procès remporté contre une compagnie pétrolière

Roxanne Alvis



Après trois ans de bataille judiciaire, une famille a remporté, le 22 avril 2014, son procès contre la compagnie pétrolière américaine Aruba Petroleum. L'entreprise a été condamnée à lui verser 2,95 millions de dollars de dommages et intérêts pour avoir foré des puits près de son ranch, entraînant selon elle une détérioration de sa santé et de celle de ses animaux. Cette affaire constitue le premier verdict d'un jury sur l’exploitation du gaz de schiste aux Etats-Unis.


(Wikimedia)
(Wikimedia)
Selon le jury, l’entreprise « a intentionnellement créé une nuisance privée » au travers de ses activités de forage et de production sur ses 22 puits, situés à moins de 3,2 km de la propriété de Bob et Lisa Parr dans le nord du Texas, entre 2008 et 2011. La condamnation du jury inclut 2 millions de dollars pour compenser les souffrances physiques endurées par les membres de la famille, 250 000 dollars pour celles à venir, 400 000 dollars pour les souffrances psychologiques et 275 000 dollars pour la dévaluation de la valeur de leur propriété.

Depuis 2008, le pétrolier forait des puits près de la propriété des Parr, située dans le périmètre du champ du Barnett Shale, l'un des plus vastes et des plus productifs du pays. Or, la seule technique qui existe à ce jour pour extraire et exploiter les hydrocarbures non conventionnels consiste à injecter à grande profondeur et à forte pression des millions de litres d'eau additionnés à du sable et à des produits chimiques. Une grande quantité de ces liquides reste sous terre, ou se retrouve stockée dans des bassins, évaporée ou rejetée dans les rivières.

Peu de temps après le début des forages, Bob Parr, 53 ans, s’est mis à saigner du nez près de trois fois par semaine, et Lisa, 45 ans, s'est plainte d'une respiration difficile, ainsi que de nausées et de maux de tête. Leur fille de 11 ans a elle aussi été prise de saignements de nez, de nausées et d'éruptions cutanées. Leurs veaux sont également nés avec des malformations congénitales, et leurs animaux de compagnie ont commencé à mourir. Tous ces phénomènes ont obligé la famille à quitter la maison durant plusieurs mois.

« Ils sont soulagés », écrit leur avocat David Matthews sur son blog« Je suis vraiment fier de cette famille qui a su dire : « Ça suffit ». » La compagnie pétrolière a de son côté annoncé son intention de faire appel. Elle a fait valoir qu'elle avait réalisé ses forages en respectant les normes de qualité de l'air et de sûreté des installations. En outre, elle a rappelé qu'il était difficile de déterminer l’entreprise responsable des problèmes de santé rencontrés par la famille, compte tenu de la présence de plusieurs dizaines de forages dans la région.
 
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche