RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/03/2016

Forte pollution de l'eau en Isère

Sébastien Arnaud



Une épidémie de gastro-entérite touche l'Isère dans plusieurs de ses communes. La cause du mal viendrait d'un réseau d'eau potable dans lequel une bactérie se serait développée, suite à un épandage agricole.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du site www.ra-santé.com explique que "depuis quelques jours, la commune de Vif (8000 habitants) et le village voisin du-Gua (2000 habitants), près de Grenoble sont touchés par une sévère épidémie de gastro-entérite. Près de la moitié de la population locale serait victime de nausées et de vomissements." Selon les derniers prélèvements  effectués par les autorités sanitaires, "un agent pathogène (bactérie coliforme d’origine fécale) aurait infecté le réseau d’eau potable. Un épandage agricole d’un champ situé à proximité serait à l’origine de cette pollution."

L'article ajout que "pour faire face à cette situation d’urgence, une distribution de bouteilles d’eau a été organisée près de la salle des fêtes de Vif." En attendant de solutionner cette « importante contamination microbiologique » décelée dans le réseau d’eau potable des deux communes iséroises, la préfecture recommande de ne pas consommer d’eau du robinet « sauf après ébullition de deux minutes, pour la boisson, la préparation des aliments, le brossage des dents."

De son côté, l’Agence Régionale de Santé (ARS) "a demandé à l’exploitant du réseau d’eau potable de procéder à un auto-contrôle de la qualité de l’eau distribuée."

De son côté,  sur le site du Dauphiné, un article en ligne explique que "le retour à la normale envisagé ce mardi a finalement été repoussé à jeudi au plus tôt." En effet, "il semble que la restriction d’usage à la consommation puisse durer un peu plus que prévu, De toute manière cette levée est soumise à l’accord de l’Agence régionale de santé, seule autorité compétente et décisionnelle dans ce genre de crise sanitaire." Par conséquent, "il est demandé aux habitants des deux communes de ne pas consommer l’eau du robinet. Et seules Vif et Le Gua sont concernées sur le territoire métropolitain puisqu’il n’existe aucune interconnexion entre les réseaux."

Lire l'intégralité de l'article du Dauphiné ici.






1.Posté par cleyet le 22/03/2016 08:23
s le seul cas de pollution des eauw distribuée dans ce département. sur le plateua de Crémieu, le SIVOM distribue depuis DES ANNEES des eaux hors normes sur des produits pesticides, sans que les autorités, prėfecture, et autres, ne semblent sans être occupés réellement. les habitants ne semblaient quant à eux même pas informés, et il n'y a que depuis très peu de temps que le sujet soit, smble t il, pris en compte, de façon très administrativ, c'est à dire trés très lentement, et avec peu d'entrain, par les autorités. il y a comme un parfum bizarre sur ce dossier....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche