RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/07/2014

Fonte des glaces, un tiers des manchots empereurs d’Antarctique en danger




Des chercheurs ont publié une étude très alarmiste sur la situation des manchots empereurs de l’Antarctique. La fonte de glace aura un impact direct sur la chaine alimentaire de ces animaux et donc sur leur subsistance. D’après les scientifiques un dispositif de protection doit être mis en place rapidement et ils doivent être considérés comme une espèce menacée.


Creative Commons
Creative Commons
Les effets de la fonte des glaces en Antarctique pourraient avoir un impact néfaste sur les manchots empereurs. D’après une étude publiée dans la revue Nature Climate Change, entre un cinquième et un tiers de la population de cette espèce pourrait disparaître d’ici la fin du siècle. Le risque d’extinction de ces manchots est à prendre très au sérieux, affirment les scientifiques.
 
Le sort du plus grand et plus lourd des manchots, star du film documentaire La marche de l’empereur, dépend largement de la glace. En effet, explique BFMTV, la glace « lui assure sa subsistance en abritant ses proies - poissons et petits crustacés - et en maintenant ainsi la chaîne alimentaire dont il dépend. » Avec la fonte de celle-ci, le déclin des populations de ce prédateur serait immédiat. Les scientifiques ont réalisé une simulation qui montre que les quarante-cinq colonies connues vont être touchées par ce phénomène.

Espèce menacée

« "Au moins les deux tiers des colonies devraient avoir diminué (de plus de) 50% par rapport à leur taille actuelle", préviennent les auteurs dans la revue britannique Nature Climate Change. La trajectoire de chaque colonie est différente mais "d'après les projections, la population globale devrait avoir diminué d'au moins 19%" en 2100, après avoir progressé de 10% en moyenne d'ici à 2048 » rapporte BFMTV.

Les auteurs de l’étude concluent leurs recherches par un appel à une réaction des autorités internationales. Selon eux, la situation est alarmante et « mérite » que l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) réagisse en incluant les manchots empereurs dans leur liste des espèces menacées, au même titre que les ours polaires. Aujourd’hui, l’oiseau est classé « presque menacé » puisque sa population ne diminue pas encore.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche