RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
07/10/2013

Fin des débats publics animés sur les parcs éoliens marins




Des débats publics ont été organisés en septembre sur l’établissement de trois parcs éoliens marins en Haute-Normandie, Basse-Normandie et Côtes-d’Armor. Les conséquences sur le paysage ont surtout alimenté le débat.


Fin des débats publics animés sur les parcs éoliens marins
Les commissions particulières des débats publics (CPDP) ont rendu leur rapport après les discussions qui ont été organisées sur l’installations d’éoliennes à Fécamp (Haute-Normandie), de Courseules-sur-Mer (Basse-Normandie) et de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor).

Les avis ont été partagés. Ce sont surtout les inquiétudes sur le plan esthétique et ses conséquences sur le paysage qui ont alimenté la critique.

 

Paysages et mémoire

Les défenseurs du projet ont mis en avant les perspectives de développement économique notamment en matière de création d’emplois. Ils se sont heurtés à de vives critiques des habitants et associations locales qui craignent que les paysages de leurs villes soient gâchés par l’installation d’éoliennes.
 
Les CPDP ont dévoilé des photomontages des parcs éoliens des trois sites mais cela n’a pas suffit à calmer les esprits. Des membres des commissions de débats ont évoqué des désaccords « irréconciliables » du fait de « l’affectivité » des intervenants opposés et ce notamment pour le parc de Saint-Brieuc.
 
À Courseulles-sur-Mer, plage historique du débarquement, la tension est également montée. Les représentants de familles de vétérans ont dénoncé l’installation en face de ce haut lieu historique d’éoliennes. Pour eux, le projet n’est « pas compatible » avec le caractère historique et sacré du lieu.
 
Les opposants ont dénoncé les arguments économiques en fustigeant les conséquences néfastes qu’amèneraient ces projets sur le tourisme et la perte de valeur des biens immobiliers.
 
À l’heure actuelle aucune décision définitive n’a été prise et aucun appel d’offre effectué. D’après les CPDP, la décision finale ne sera pas connue avant 2015.

Compte-rendu du débat disponible ici





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche