RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/10/2015

Environnement : une réserve biologique inaugurée dans les Hautes-Alpes




Le département des Hautes-Alpes développe sa contribution au réseau des espaces protégés du département et de la région grâce à l'inauguration de la réserve biologique intégrale d'Assan.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Avec l'inauguration de la réserve biologique intégrale d'Assan, les Hautes-Alpes développent leur contribution au réseau des espaces protégés du département et de la région.

Un communiqué de l’Office National des Forêts (ONF) revient sur les enjeux d’une telle inauguration.
 

« Un site unique »

L'inauguration de la réserve biologique intégrale (RBI) d'Assan a eu lieu le 3 octobre dernier en présence du maire. Le communiqué de l’ONF explique « cette réserve de 1.032 ha repose sur les forêts communales de Ceillac (680 ha) et Guillestre (350 ha). Elle s'étale de 1050 m à 2600 m d'altitude et abrite un riche complexe d'habitats et d'espèces typiques des Alpes internes, avec en particulier des peuplements matures de pineraie de Pin sylvestre qui en font un site unique. » Ainsi, « la réserve d'Assan est entièrement incluse dans le Parc naturel régional du Queyras. »

Le communiqué précise qu’ « un peu plus de trente personnes représentant les élus locaux, le PNR, le monde scientifique et associatif ont participé à une visite commentée par les personnels de l'unité territoriale ONF en charge de la RBI. Les médias locaux ont largement couvert l'événement, avec à la clé de nombreux reportages dans la presse et les journaux télévisés. »

Les élus locaux ont rappelé « combien la naissance de cette réserve fut longue et parfois difficile, pour passer au-delà de certaines réticences face à ce projet sans précédent pour les municipalités. » Désormais, les élus « souhaitent que la RBI devienne un outil pédagogique à destination des habitants locaux, des enfants et des vacanciers, et qu'elle soit le catalyseur d'une coopération renforcée entre le Parc naturel régional du Queyras et l'ONF. »

Les forêts des Hautes-Alpes comptent dorénavant « pas moins de six réserves biologiques, part importante du réseau d'espaces protégés du département et de la région, avec les réserves d'Assan, du Chapitre Petit Buëch, des gorges de la Méouge, du bois des Ayes, des Deslioures et du Revuaire. »
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche