RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/05/2016

Environnement : plan de prévention du bruit




A Graulhet, dans le département du Tarn, Lors du dernier conseil municipal, les élus ont approuvé à l'unanimité le plan de prévention du bruit dans l'environnement.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal La Dépêche explique que « la transposition d'une directive européenne en droit français a rendu obligatoire la réalisation d'une cartographie stratégique du bruit (CSB) ainsi qu'un plan de prévention du bruit dans l'environnement (PPBE) sur l'agglomération. »

Ainsi, « le PPBE se base initialement sur le diagnostic que constitue la cartographie de bruit stratégique (CBS) qui avait été élaborée par la DDT du Tarn puis qui a été approuvée par arrêté préfectoral. »
 

Localisation des zones calmes

L‘article souligne que « la règlementation impose aux collectivités territoriales gestionnaires d'infrastructures routières à fort trafic (plus de 8200 véhicules par jour) de réaliser un PPBE qui doit indiquer la localisation de zones calmes et les objectifs de préservation, les objectifs de réduction du bruit dans les zones exposées à un bruit dépassant les valeurs limites ou encore les mesures de prévention de réduction et de préservation pour les cinq ans à venir. »

Il précise que « la commune de Graulhet a entrepris l'étude du PPBE entre mars 2015 et mars 2016 », ajoutant que « l'étude a porté sur les voies représentant un linéaire de 1,2 km pour quatre sections suivantes : avenue Charles-de-Gaulle, rue Gambetta, avenue Gambetta et Pont Neuf. »

Ainsi, un « projet de plan a été mis à la disposition du public pour consultation pendant deux mois en mairie avec l'ouverture d'un registre pour recueillir les remarques et questions du public et aucune remarque n'a été émise. »

L’article ajoute que « les cartes stratégiques du bruit, le résumé non technique et le plan de prévention du bruit sont consultables en mairie et sur internet. Le plan de prévention du bruit a vocation à être réexaminé et actualisé tous les cinq ans », ajoutant qu’il « constitue à ce stade un premier référentiel qui sera affiné lors des futures actualisations. »

Lire l’intégralité de l’article de La Dépêche ici.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche