RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/12/2015

Environnement : ces initiatives technologiques "green"

Sébastien Arnaud



En marge de la Conférence environnementale sur le Climat qui se déroule à Paris (COP21), beaucoup d’initiatives technologiques surprenantes se multiplient.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un grand nombre d’initiatives « green » voient le jour en marge de la COP21.

Un article en ligne du journal Le Point souligne l’importance de ces initiatives qui tentent d’apporter une « réponse technologique au réchauffement climatique »
 

« Agir sur le temps long »

L’article du Point explique qu’ « en marge de la COP21, une vingtaine de milliardaires, emmenés par Bill Gates, se sont fixé comme objectif de trouver une réponse technologique au réchauffement climatique », ajoutant que  « Mark Zuckerberg (Facebook), Jeff Bezos (Amazon), Jack Ma (Alibaba), ou encore Xavier Niel (Iliad) ont rejoint le co-créateur de Microsoft. »

Leur idée, précise l’article, est de « créer un fonds pour aider financièrement les start-up qui ont besoin de temps pour arriver à des percées scientifiques permettant de changer réellement la donne climatique. Bref, agir sur le temps long, et ne pas limiter au plus rentable à court terme. »

L’article poursuit, assurant qu’il s’agit là d’une « très bonne idée à condition de ne pas s'appuyer uniquement sur les grandes universités ou entreprises occidentales. Ainsi, le Tanzanien Askwar Hilonga, spécialiste des nanotechnologies à l'Institut africain Nelson-Mandela pour les sciences et les technologies d'Arusha, a déjà mis au point un filtre à eau potable particulièrement utile, dans un pays où 70 % de la population n'a pas accès à l'eau potable. Comme on peut le voir dans #TECH24, l'émission high-tech de France 24 présentée avec Marjorie Paillon et dont Le Point.fr est partenaire. Askwar Hilonga a d'ailleurs été distingué cette année pour sa découverte. »

Ainsi, « en Afrique du Sud, Vijay Mitha mise, via sa société Shakti Energy, sur l'huile de coude – ou surtout celle de nos jambes – pour recharger, grâce à un pédalo intelligent, les mobiles au large de Johannesburg. De son côté, la Kényane Lorna Rutto transforme les déchets en or. »

Et « alors que Nairobi produit 48 millions de sacs par an, la trentenaire a créé une société, Ecopost, capable de recycler les sacs plastiques en poteaux de clôture, utilisés ensuite dans des fermes. En cinq ans, elle a créé pas moins de 15 emplois, et son usine, ouverte en 2010, est désormais rentable. »

Lire l’intégralité de l’article du Point ici
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche